Formule 1

McLaren F1 se prépare au choc d’une deuxième vague de Covid-19

Grosjean prépare aussi les esprits

Recherche

Par Alexandre C.

17 septembre 2020 - 10:31
McLaren F1 se prépare au choc d’une (...)

2020 sera-t-elle vraiment une année exceptionnelle pour la F1 ? Car si la pandémie de Covid a bien sûr gagné le monde ces derniers mois, elle ne disparaîtra pas, comme par enchantement, le 1er janvier 2021.

Or McLaren a été une des équipes les plus touchées, financièrement, par les conséquences du coronavirus. Renflouement en urgence par la banque du Bahreïn, cession-bail du siège de Woking… nul doute que l’équipe anglaise a souffert plus qu’elle n’ose l’avouer.

Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, est conscient que les risques perdurent, si bien qu’il faut se préparer à tout, même au scénario du pire !

« Je pense que la poursuite de la pandémie de Covid est une préoccupation majeure pour tout le monde, au-delà de la Formule 1. Chez McLaren aussi, car le virus a manifestement eu un effet dévastateur sur le plan financier pour le monde entier. »

« Je prévois un certain impact du Covid jusqu’en 2021. Je ne crois pas personnellement que le 1er janvier sera totalement un nouveau jour, lors duquel le Covid sera derrière nous, donc nous sommes déjà prêts pour encaisser un certain impact du Covid. »

La F1 devra-t-elle alors annuler des courses, comme de mars à juillet dernier ? Faudra-t-il prendre des mesures plus douloureuses encore au niveau des équipes ?

Confiant, mais peu encore disert, Zak Brown espère que la F1 saura réagir efficacement...

« Nous sommes donc déjà prêts à faire face à l’impact du Covid. Il ne sera certainement pas au niveau, nous l’espérons, de cette année où nous avons dû arrêter les Grands Prix, mais nous réalisons qu’il pourrait y avoir un ralentissement sur le marché et nous sommes, comme McLaren, bien préparés et nous anticipons cela. »

« En fin de compte, si l’épidémie se réveille, nous devrons réagir en conséquence. »

« Mais je suis convaincu que l’industrie fera ce que nous avons fait cette année, c’est-à-dire réagir dans son ensemble, car ce qui fait du mal à une équipe de F1 fera finalement du mal aux dix équipes de F1.

« Je pense donc que nous nous resterons ensemble et groupés, comme nous l’avons fait, si d’autres mesures doivent être prises pour s’attaquer de nouveau à ce problème. »

Romain Grosjean, directeur du GPDA, a lui aussi prévenu ses homologues : le Covid est parti pour durer...

« À quoi ressemblera la saison 2021 ? Le Covid est toujours dans l’air. Ce n’est pas comme si le 1er janvier, il disparaîtra soudainement. Alors comment sera l’année prochaine ? Nous ne savons pas, nous verrons… »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less