Formule 1

McLaren F1 arrive avec méfiance au Hungaroring

Car le tracé ne leur convient pas trop et Ferrari est très en forme

Recherche

Par Alexandre C.

27 juillet 2021 - 08:32
McLaren F1 arrive avec méfiance au (...)

Les McLaren étaient solides à Silverstone, mais c’est sûrement Ferrari qui a le plus impressionné, avec un Charles Leclerc qui a frôlé la victoire, contre toute attente, face à Lewis Hamilton. Ce regain de forme de la Scuderia sera-t-il passager ? Les Orange ne l’espèrent bien sûr pas avant le prochain Grand Prix au Hungaroring…

Le ’scoreur’ Lando Norris, qui n’a jamais manqué le top 10 cette année, a inscrit plus de 10 points en moyenne depuis Monaco et reste toujours 3e au classement. Pouvait-il aborder la Hongrie dans une meilleure situation ?

« J’ai de bons souvenirs après mes débuts officiels en F1 là-bas, en 2017 [en EL1]. Nous avons eu un bon début de saison jusqu’à présent, et nous viserons à terminer la première moitié de l’année en beauté, avant la pause estivale. »

« Le Hungaroring peut être un circuit difficile à maîtriser, et nous savons que ce sera un défi de surpasser nos plus proches rivaux dans le Championnat des Constructeurs. Mais nous allons tout donner pour continuer à creuser l’écart et nous préparer à une bonne deuxième partie de la saison. »

Quant à Daniel Ricciardo, son week-end anglais a laissé apparaître des progrès certains, qu’il lui appartient désormais de confirmer. Mais le Hungaroring, un tracé tortueux, est-il le meilleur circuit pour ce faire ?

« Je suis impatient d’aller à Budapest, c’est l’un de mes circuits préférés du calendrier et une course que j’ai déjà gagnée par le passé. C’est un circuit très serré et technique, avec des niveaux élevés d’appui aérodynamique requis sur la voiture, mais cela ne fait qu’ajouter au défi et à l’excitation pour moi, c’est un vrai circuit de pilote. C’est un circuit où les dépassements peuvent être difficiles, donc nous allons travailler dur pour maximiser notre performance samedi, ce qui devrait nous permettre d’avoir un dimanche un peu plus facile. »

« Comme toujours, nous allons continuer à travailler dur pour marquer autant de points que possible et continuer à pousser dans le Championnat des Constructeurs. »

Enfin Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, appelle ses troupes à la mobilisation : face à la résurgence de Ferrari, il ne faut pas se relâcher avant la pause estivale.

« Le Hungaroring représente pour l’équipe un défi intéressant par rapport aux circuits relativement rapides d’Autriche et de Silverstone. Avec des niveaux élevés d’appui aérodynamique et un tracé serré et sinueux, il n’est pas surprenant que beaucoup décrivent souvent le circuit comme le Monaco sans les murs. »

« L’équipe, avec Lando et Daniel, a fait un travail fantastique jusqu’à présent pour nous mettre dans cette position dans le championnat des constructeurs, mais nous savons que la lutte est loin d’être terminée, et que notre dynamique pourrait s’évaporer avec un seul week-end difficile. Les défis posés par le Hungaroring peuvent ne pas convenir à notre voiture autant que d’autres circuits du calendrier, mais une grande partie de la lutte pour la troisième place cette année sera décidée par notre performance sur des circuits qui ne jouent pas naturellement en notre faveur. »

« Nous allons travailler dur en tant qu’équipe, avec Mercedes HPP, pour nous assurer que nous maximisions toutes les opportunités qui se présentent au cours du week-end. Comme toujours, l’objectif est de marquer un bon nombre de points et de continuer à se battre pour la meilleure position possible dans le championnat des constructeurs. L’équipe donnera tout ce qu’elle peut ce week-end avant de pouvoir se ressourcer pendant les vacances d’été. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less