McLaren F1 ‘a mis le frein à main’ sur les évolutions avec l’inflation

Seidl garde confiance dans le potentiel de l’équipe

Recherche

Par Alexandre C.

29 juin 2022 - 16:16
McLaren F1 ‘a mis le frein à main'

L’inflation galopante, à plus de 8 % au Royaume-Uni en rythme annuel, dans le contexte des budgets plafonnés, a déjà des conséquences concrètes pour les équipes de F1.

Le nombre d’évolutions apportées en cours d’année devra se réduire, au risque de dépasser la limite du plafond budgétaire, même indirectement augmentée de 3 millions de dollars.

Réduire le nombre d’évolutions en deuxième moitié de saison : c’est à cela par exemple que s’est déjà résolu McLaren, comme l’explique Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1.

« Pour l’instant, l’essentiel est d’essayer de dégager plus de performance du package que nous avons. Ensuite, nous devons voir quels autres, disons, petits changements sur la voiture viendront au cours de la saison. »

« J’espère que nous ne sommes pas les seuls à avoir dû tirer le frein à main en termes de développements futurs, en raison des restrictions que nous avons, principalement du côté du plafond des coûts. »

« Mais il y a aussi les restrictions que l’on a aujourd’hui avec des temps de soufflerie plus limités, donc il faut vraiment faire très attention à la façon dont on utilise le temps de soufflerie. »

McLaren en progression ?

Avec si peu d’évolutions, McLaren va-t-elle vraiment pouvoir défendre ses chances au classement des constructeurs face à Alpine ou Alfa Romeo, qui reviennent ces derniers Grands Prix ?

Seidl en a bon espoir, car il ne suffit pas d’apporter des évolutions, il faut aussi en tirer la quintessence course après course en trouvant les réglages optimaux.

« Nous avons fait un bon pas en avant en ce qui concerne certaines des faiblesses de l’année dernière, par exemple dans les virages à basses vitesses. »

« Je pense définitivement que la voiture est maintenant plus adaptée à tous les types de pistes. Mais en même temps, probablement aussi parce que ces voitures sont si nouvelles, vous voyez encore de grands écarts entre les différentes voitures avec lesquelles nous nous battons d’un circuit à l’autre. »

« Un week-end, vous êtes la troisième ou quatrième équipe la plus rapide, et la semaine suivante, vous vous qualifiez soudainement comme la septième équipe la plus rapide. »

« Aussi, si vous regardez de notre côté, je pense que notre saison jusqu’à présent est un peu en dents de scie. Des débuts difficiles pour les raisons connues et des week-ends vraiment forts à Melbourne et Imola. Puis des week-ends plus difficiles avant le bon week-end de Monaco en termes de performance. »

« Nous devons nous améliorer pour être plus régulièrement au sommet du milieu de la grille. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos