Formule 1

Livrée Haas F1 : Si ce n’est pas interdit, c’est autorisé

La décoration a fait parler jusqu’au parlement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 mars 2021 - 10:28
Livrée Haas F1 : Si ce n’est pas (...)

La présentation d’une monoplace aux couleurs du drapeau de la Russie pour l’équipe américaine de la grille, Haas F1, a fait grand bruit hier.

Certains politiciens russes sont même montés au créneau pour rappeler que la FIA et le Tribunal Arbitral du Sport avaient validé cette livrée.

"Si ce n’est pas interdit, c’est autorisé" a déclaré Dmitry Svishchev, député au parlement russe.

"Le sport auto vit sur les sponsorings et les contrats marketing, et je pense que les organisateurs de la discipline sont intéressés par la continuité de la course en Russie. Le bon sens a triomphé face à l’hystérie anti-russe."

Le directeur de l’équipe, Günther Steiner, a rappelé que c’est Uralkali qui a placé ses couleurs, pas la Russie : "Nous vendons nos espaces de sponsors pour progresser, ça n’a rien à voir avec la nationalité."

Mick Schumacher n’a aucun problème avec cette livrée, bien que le journal Bild ait titré en Allemagne qu’il "pilote pour Poutine". L’Allemand reste pragmatique face à cette identité russe pour sa nouvelle équipe.

"Je ne vois que les couleurs de l’équipe, si ce sont celles-ci, ça me va. Je piloterais aussi la voiture si elle était rose. Tant qu’elle est rapide et que je la pilote bien, ça ne me dérange pas" a-t-il conclu sur le sujet.

L’agence mondiale anti-dopage a tout de même confirmé ce matin "l’ouverture d’une enquête sur cette livrée. Nous sommes au courant de ce sujet et allons en parler avec les autorités concernées".

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less