Formule 1

Les week-ends raccourcis en F1 vont aider... un peu selon les équipes

La journée ’médias’ migrera au vendredi matin en 2022

Recherche

Par Olivier Ferret

10 octobre 2021 - 07:17
Les week-ends raccourcis en F1 vont (...)

Si rien ne change d’ici les réunions des prochains Conseil Mondiaux de la FIA, en 2022, nous devrions enfin avoir le nouveau format de week-end d’un Grand Prix sur 3 jours au lieu de 4.

En effet, la traditionnelle journée médias du jeudi serait déportée, comme les vérifications techniques, au vendredi matin, avec du roulage l’après-midi en Libres 1 et 2 (ou Libres 1 et qualifications lors des F1 Sprint).

Est-ce que cela est de nature à adoucir la violence du calendrier annoncé, avec 23 courses entre la mi-mars et novembre ? Est-ce que cela rendra moins difficile les triplés de Grands Prix à la suite ? La question a été posée dans le paddock...

Chez Williams F1, on demande à voir.

"Je dis que les triplés sont assez durs pour les équipes. Les gars sont quatre semaines loin de chez eux, donc c’est toujours stressant. Un week-end plus court aidera un peu en termes de travail mais l’éloignement des familles reste là," note Jost Capito.

Haas F1 a commencé à étudier l’impact en termes d’organisation sur son équipe, comme le confie Günther Steiner.

"En fait, nous avons venons d’avoir une réunion sur le week-end écourté - appelons-le comme ça - et nous avons commencé à discuter du fait que certaines personnes pourraient venir plus tard. Bien sûr, tout contribue à ce que les triplés aient moins d’impact sur les gens, comme un week-end de trois jours au lieu de 4, ça aidera un peu."

"Nous terminerons la saison 2022 plus tôt comme l’a dit Stefano, ce qui est également bien, que nous n’allons pas presque jusqu’à Noël comme cette année. Il n’y a rien de gratuit en F1. Avec deux triplés de courses, je pense que nous pouvons nous en sortir et bien sûr, avoir un week-end de trois jours, raccourci, aidera un peu. Chaque petit geste compte."

Frédéric Vasseur, directeur d’Alfa Romeo, que l’on connait parfois virulent sur ce genre de sujets, semble cette fois aligné avec les choix de la FOM.

"Je pense que nous devons être réalistes, nous ne pouvons pas nous attendre à faire plus de courses, à générer plus de revenus, sur une période plus courte sans triplés. Mais à un moment donné, ce ne sera plus possible."

"C’est sûr que nous devons peut-être réduire le week-end, la durée du week-end et avoir un événement sur trois jours (au lieu de 4) mais en fin de compte, nous devons aussi être heureux du succès de la F1."

"Nous avons de plus en plus de demandes pour avoir la F1 et nous devons considérer comme positif le fait que nous n’avons pas à nous plaindre du fait que nous faisons trop de courses et donc, que nous allons dans le direction pour faire un meilleur championnat avec plus de courses. C’est donc un message et un signal très positifs."

"Bien sûr, nous devons trouver une solution pour concilier tout ça mais je le prends comme un signal positif."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less