Formule 1

Les salaires des pilotes dans les budgets plafonnés ? Le milieu de grille vote ’pour’ !

Et la F1 resterait toujours attractive pour les tops-pilotes seloln eux

Recherche

Par Alexandre C.

12 juillet 2020 - 10:08
Les salaires des pilotes dans les (...)

Cyril Abiteboul a récemment introduit une idée, afin de renforcer encore l’efficacité des budgets plafonnés, dont le montant a été abaissé à 145 millions de dollars : inclure, dans ces budgets plafonnés, les salaires des pilotes, alors qu’ils constituent aujourd’hui l’une des nombreuses exceptions à cette règle.

Interrogé en conférence de presse, Günther Steiner, dirigeant d’un des plus petits budgets du plateau, n’a évidemment rien trouvé à redire à cette proposition.

« Je n’ai rien contre un plafond pour les pilotes. Je n’y vois aucun problème pour nous, car nous en sommes très loin, quelle que soit la manière dont la règle sera appliquée. Donc, je n’insiste pas, mais je pense qu’à un moment donné, ce sera une bonne idée d’inclure les salaires dans le plafond budgétaire, parce que, comme vous l’avez dit, c’est un facteur de différenciation des performances. Il est donc certain que si vous dépensez beaucoup d’argent pour un pilote, vous ne pouvez pas faire autre chose. Cela devrait uniformiser encore plus les règles du jeu et je pense que les salaires s’adapteraient d’eux-mêmes et qu’ils finiraient par être inférieurs à ce qu’ils sont actuellement. Donc en fin de compte, toutes ces propositions me conviennent, tant que le montant est raisonnable. »

Frédéric Vasseur estime de son côté qu’il faudrait aussi inclure le salaire des tops managers, pour rester cohérent.

« Je suis d’accord avec Guenther. Le seul point est qu’il serait un peu étrange d’exclure le salaire le plus élevé de l’équipe et de ne pas inclure les pilotes. Si nous prenons cette direction, nous devons inclure tout le monde dans le plafond. »

Otmar Szafnauer dirige également une équipe moins dotée que le top 3, même si les moyens chez Racing Point sont en hausse. Et là encore, il se dit en faveur d’inclure les salaires dans les budgets plafonnés.

« Je suis tout à fait en faveur d’inclure les salaires des pilotes dans le plafond, parce que cela oblige les équipes à prendre ces décisions. Est-ce que vous dépensez votre argent pour un pilote ou est-ce que vous prenez un pilote qui vous coûte moins cher et le dépensez ailleurs pour la performance ? Je suis favorable à ce que les salaires soient compris dans le plafond budgétaire. »

Mais une telle mesure ne conduirait-elle pas les pilotes les plus talentueux à fuir la F1 pour se tourner vers d’autres disciplines selon Otmar Szafnauer ?

« Si cela se produit, les superstars vont-elles faire autre chose que la F1 ? Je pense que même si les salaires des pilotes restent dans les limites du plafond, ils seront toujours plus élevés que ceux des autres séries de course auto. »

Et sans surprise, Claire Williams est du même avis que ses homologues…

« J’aurais tendance à être d’accord avec Otmar. Les moteurs sont des facteurs de différenciation des performances et, afin d’obtenir un plateau beaucoup plus équitable dans ce sport, comme le règlement financier est là pour le faire, je pense qu’il est absolument essentiel que tous les éléments liés à la performance fassent partie de ce plafond des coûts. Je suis tout à fait d’accord avec cela. Et encore une fois, comme l’a dit Otmar, je pense que la probabilité que les pilotes soient découragés de participer à notre sport serait probablement minime, tout simplement parce qu’il s’agit du plus haut échelon du sport automobile et que les pilotes veulent y courir. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less