Formule 1

Les nouvelles pièces ‘importantes’ de Williams produisent un résultat encourageant

Un package ‘substantiel’ avant Budapest ?

Recherche

Par A. Combralier

22 juin 2019 - 08:54
Les nouvelles pièces ‘importantes' de (...)

Pour le deuxième Grand Prix d’affilée, Nicholas Latifi a pris place dans une Williams en EL1. L’équipe de Grove donne de plus en plus de temps de piste au leader actuel du championnat F2. En EL1, au Paul Ricard, le Canadien a même été plus rapide que le pilote titulaire, Robert Kubica.

« Il fait un travail formidable pour nous » a confirmé Claire Williams.

« Tout le monde qui connaît Nicholas l’adore. C’est formidable de l’avoir avec nous. Il participera à plusieurs EL1 pour nous. Il a été dans la voiture de Robert à Montréal, et George lui a laissé à son tour sa place en EL1 ici au Paul Ricard. Il fait un travail formidable. Il s’intègre très bien dans l’équipe, il comprend ce qu’on attend de lui quand il monte dans la voiture. »

« Le vendredi est bien sûr consacré à la compréhension de nouvelles pièces, celles que nous amenons à chaque course, et il fait le travail qui doit être fait avec les ingénieurs. »

Williams semble justement quelque peu progresser… à Montréal, George Russell a battu Kevin Magnussen en course, même si la Haas du Danois était particulièrement inconduisible après avoir été entièrement reconstruite le samedi soir.

« Oui, c’est formidable, nous courons pour la 15e place ! » a ironisé la fille de Frank.

« Personne n’est heureux de cela chez Williams, mais je pense qu’il faut en retirer les points positifs, vous savez, nous avons commencé la saison en finissant invariablement 19e et 20e, en qualifications comme en course. Nous avons eu une fiabilité formidable, donc bien sûr, nous avons fini parfois un peu plus haut quand il y a eu des abandons. Mais George a fini devant plusieurs voitures lors des dernières courses, et c’était vraiment génial à voir. »

« Bien sûr, tant de travail a été réalisé en coulisses à l’usine, pour amener de nouvelles pièces à chaque course. Nous avons amené de nouvelles pièces très importantes ces dernières courses, pour régler les faiblesses que nous avons. Clairement, le travail est en cours, il nous faudra franchir de plus grosses étapes encore, et j’espère qu’avant la pause estivale, nous aurons un package plus substantiel encore à apporter à la voiture. Il faut en finir la production. »

« Il est encore tôt dans la saison, mais c’est sympathique de voir les gains progressifs que nous faisons à chaque course, et il nous faut juste continuer ainsi. »

Est-ce déjà l’apport positif de Patrick Head, arrivé comme consultant, qui se ferait sentir ?

« La situation n’a pas vraiment changé depuis son retour dans l’équipe » a relativisé Claire Williams.

« Comme chacun sait, nous lui avons demandé de venir en l’absence de Paddy [Lowe, l’ancien directeur technique]. Il est littéralement un consultant pour l’équipe. Il ne passe qu’un ou deux jours par semaine dans l’équipe. S’il ne peut pas venir, il passe un coup de téléphone. Il participe aux réunions de l’équipe technique. Il agit comme un guide, il aide tout le monde dans l’équipe. Donc c’est vraiment sympathique de l’avoir parmi nous. »

Williams F1

expand_less