Formule 1

Les deux virages de l’Arrabbiatta vont être ‘géniaux’ dans les F1 2020 pour Grosjean

Le pilote Haas a déjà roulé en 2012 avec Lotus sur le circuit

Recherche

Par Alexandre C.

8 septembre 2020 - 18:24
Les deux virages de l’Arrabbiatta (...)

Romain Grosjean fait partie des pilotes ayant déjà roulé au Mugello – qui connaîtra son premier Grand Prix ce week-end. Le Français, alors sur une Lotus-Renault, avait même signé le meilleur test de ces essais de mi-saison, en 1’21’035.

Que peut alors dire le pilote Haas sur le tracé toscan ? Est-il si old-school qu’on ne le dit ?

« Le tracé est absolument remarquable. La région, d’abord, est belle, et puis la piste est construite de telle manière qu’on monte et puis on descend un peu. C’est très rapide, il n’y a pas de virages à basse vitesse. Il y a des virages à vitesse moyenne à élevée, une très longue ligne droite. Les deux virages de l’Arrabbiatta sont absolument remarquables. Je pense qu’avec les voitures de 2020, ça va être vraiment génial. »

Romain Grosjean avait donc roulé au Mugello lors des essais de mi-saison... à l’époque où ils existaient encore. N’est-ce pas un manque pour la F1 ?

« Ça ne me dérange pas d’aller faire des essais de mi-saison, mais ça ne me dérange pas non plus de ne pas faire d’essais de mi-saison. C’est toujours bien de pouvoir faire des essais, surtout si on apporte des pièces à la voiture. Pour nous, nous n’apportons pas vraiment de mises à jour, donc ça ne nous changerait pas grand-chose d’avoir des essais en cours de saison. »

9 Grands Prix en 11 semaines : les organismes commencent à s’user, d’abord pour les mécaniciens. Mais pour les pilotes ? Heureusement, le week-end suivant, il n’y a pas de Grand Prix - celui de Russie sera deux semaines après celui de Toscane.

« C’était vraiment intense. Après le dernier triple-header, il m’a fallu une semaine pour retrouver une certaine forme, je faisais la sieste et puis une longue nuit tous les jours. Je suppose que c’est la même chose pour l’équipe, et je dois dire que les gars font un travail incroyable, surtout pour nous, car nous n’avons pas ce petit supplément de bonheur quand on gagne des courses - on peut surfer sur cette euphorie. Nous n’avons pas cela, ce qui rend évidemment les choses un peu plus difficiles. »

« La semaine après le Mugello, je me reposerai à nouveau et je commencerai à me préparer pour la Russie. Je dois découvrir comment je vais me rendre en Russie - ce n’est pas aussi facile que nous le voudrions. Comme vous l’avez dit, nous nous mettrons alors dans un rythme plus normal, ce qui devrait rendre les choses un peu plus faciles. Il y a un peu plus de voyages, mais ce n’est pas trop fou. Nous allons sur des pistes vraiment cool et je vais préparer ma veste d’hiver pour aller sur le Nürburgring. La meilleure préparation possible, c’est de conduire les voitures. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less