Formule 1

Les chiffres de la domination de Mercedes

100% de titres, et autres chiffres impressionnants

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 octobre 2019 - 18:06
Les chiffres de la domination de (...)

Au soir du Grand Prix du Japon, Mercedes a remporté le titre constructeurs et s’est assurée le titre pilotes, que seuls Lewis Hamilton et Valtteri Bottas peuvent encore remporter.

Avec l’assurance pour l’équipe allemande de remporter 12 titres en six saisons, un record absolu en Formule 1, il est temps de revenir sur les chiffres d’une domination sans partage et jamais vue dans l’Histoire de la Formule 1, au moment où l’équipe a donc remporté ces titres.

Outre les 100% de titres pilotes et constructeurs depuis 2014, et le début de l’ère des V6 turbo hybrides, les autres pourcentages de succès de Mercedes sont tout bonnement ahurissants.

Avec 86 victoires en 117 courses depuis 2014, Mercedes a gagné 73,50% des courses auxquelles elle a pris part depuis le début de son ère de succès, tandis qu’avec 92 pole positions, ce sont 78,63% des courses qui ont vu une Flèche d’argent s’élancer en tête de la grille.

Les 60 meilleurs tours représentent 51,28% des courses disputées depuis Melbourne 2014, et avec 174 podiums, le duo de l’équipe a occupé 74,35% des places dans le top 3 au terme des courses de cette période. Mais le plus impressionnant reste peut-être tout de même le nombre de doublés, puisqu’il y en a eu 47 en moins de six saisons, soit 40,17% des courses.

La concurrence, reflet de ce succès

Durant ces six saisons de dominations, seules Ferrari et Red Bull ont été parfois à la hauteur de Mercedes, remportant plusieurs victoires chacune. Précisément, la Scuderia en a remporté 17 (14,52%), et Red Bull en a gagné 14 (11,96%).

Du côté des pole positions, Ferrari a été la seule équipe à vraiment avoir voix au chapitre face à Mercedes, avec 20 pole positions signées en six saisons, soit 17,09% des courses.

Red Bull, de son côté, n’en a signé que 4, soit 3,41% des courses. Sur le plan des premières places sur la grille, Williams a réussi à s’en octroyer une seule, en Autriche en 2014.

Au niveau des doublés, Ferrari en a effectué trois en six saisons, soit 2,56%, tandis que Red Bul n’en a signé qu’un seul, avec Daniel Ricciardo et Max Verstappen, au Grand Prix de Malaisie 2016.

Durant ces cinq saisons, Ferrari a signé 90 podiums (38,46%) et Red Bull en a engrangé 63 (26,92%). Du côté des autres équipes, Williams se distingue encore grâce à ses saisons 2014 et 2015 avec un total de 15 podiums. Force India en a signé 5, McLaren en a fait 2, en une seule course à Melbourne en 2014, et Lotus et Toro Rosso en ont signé un chacune.

Du côté des meilleurs tours enfin, Red Bull devance cette fois Ferrari, avec 24 tours les plus rapides le dimanche, contre 23 pour la Scuderia. Là encore, les trois équipes se taillent la part du lion, puisque derrière, on retrouve seulement Force India (3), Williams (2), McLaren (2), Haas (2) et Toro Rosso (1).

Ces chiffres pourront être revus en fin de saison pour faire un bilan complet de ces six années de domination, mais on ne peut qu’être impressionnés par la force de frappe qu’a été Mercedes depuis 2014, alors que la concurrence ne cesse de se rapprocher d’année en année.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less