Les amendes les plus chères de l’histoire de la F1 - Partie 1

Ce n’est pas toujours une bonne idée de copier

Recherche

Par Paul Gombeaud

14 janvier 2023 - 13:00
Les amendes les plus chères de (...)

En plus de sa pénalité de temps de 10% sur son développement en soufflerie pendant un an, Red Bull a également dû payer une amende assez salée pour avoir dépassé les budgets capés en 2021. Mais il ne s’agit pas de la plus chère de l’histoire de la Formule 1, loin de là même.

Nous vous proposons ainsi un classement des huit amendes les plus chères de l’histoire de la F1, dont voici la première partie, de la huitième à la cinquième place.

8 - Ferrari en 2010 : 95 000€ (100 000 dollars)

Au Grand Prix d’Allemagne, et alors que les consignes d’équipe étaient interdites à l’époque, Ferrari envoyait un message très clair à Felipe Massa par l’intermédiaire de son ingénieur de course Rob Smedley : "Felipe, Fernando is faster than you. Do you understand ?" Les excuses présentées au Brésilien alors qu’il laissait passer Alonso n’ont probablement pas suffi.

Si la Scuderia obtenait le résultat souhaité en faisant gagner l’Espagnol, alors mieux classé au championnat, elle devra payer une amende de 100 000 dollars. Les commissaires transmettaient même l’affaire au Conseil mondial du sport automobile, mais celui-ci décidait de ne pas prendre d’autres sanctions à l’égard de Ferrari.

D’ailleurs, les conséquences de cette triste journée étaient que les consignes d’équipe étaient à nouveau autorisées à partir de la saison 2011.

7 - USF1 en 2010 – 309 000€ (326 000 dollars)

Dirigée par les Américains Ken Anderson et Peter Windsor, l’équipe USF1 souhaitait s’engager dans le championnat en 2010, mais elle n’a finalement pas réussi à s’inscrire et a fait l’objet d’une enquête pour violation du Règlement sportif et du Code sportif international.

L’équipe ayant été mise en liquidation avant même d’avoir participé à un Grand Prix, la FIA est devenue elle-même créancière après avoir imposé une amende de 309 000 €, soit l’équivalent des frais d’inscription au championnat 2010. USF1 a également été exclue de toute compétition à la suite de l’enquête de l’instance dirigeante du sport.

L’équipe avait tenté d’invoquer la force majeure pour expliquer son manque de liquidités, en citant la couverture médiatique négative qui comprenait notamment une déclaration de Bernie Ecclestone, mais la FIA a jugé qu’il n’y avait pas de preuve à cet égard.

6 - Aston Martin F1 en 2022 : 426 000 € (450 000 dollars)

Aston Martin F1 s’est vu infliger une amende de 450 000 dollars pour une violation de procédure dans le cadre du nouveau règlement financier mis en place depuis la saison 2021.

Chacune des dix équipes doit désormais soumettre des comptes détaillés à la FIA pour s’assurer que tout est en règle vis-à-vis du plafond qui était fixé à 140 millions de dollars en 2021. Cependant, à la mi-2022, la FIA a révélé que toutes les équipes n’avaient pas réussi à se conformer entièrement aux exigences. Et si une seule équipe a effectivement dépassé le plafond, l’équipe de Silverstone a commis une "violation de procédure."

Alors qu’une infraction mineure de Williams F1 lui a valu une amende de 25 000 dollars, Aston Martin s’est vu infliger une amende bien plus coûteuse "parce qu’elle a exclu et/ou ajusté des coûts de manière inexacte dans le calcul de ses coûts pertinents."

La longue liste des coûts inexacts peut être consultée sur la décision de la FIA, qui a souligné qu’il n’y avait "aucune accusation ou preuve qu’Aston Martin ait cherché ou obtenu un avantage indu à la suite de la violation."

5 - Racing Point en 2020 : 440 000 € (473 000 dollars)

Même équipe ou presque. L’équipe Racing Point, devenue aujourd’hui Aston Martin F1, a été frappée d’une amende de 440 000 euros au cours de la saison 2020, après que Renault F1 a protesté contre la conception des écopes de freins avant de sa monoplace.

La situation a commencé par une protestation après le Grand Prix de Styrie, la FIA ayant saisi la voiture pour l’examiner de plus près. Renault s’étant plaint de la ressemblance frappante du design avec celui de la W10 de Mercedes F1, qui remportait les titres en 2019.

Il s’avère que le design était bien une copie, mais la situation devenait assez compliquée. Alors que le règlement de 2020 interdisait l’achat de certaines propriétés intellectuelles à d’autres équipes, il est apparu que Racing Point avait acheté les écopes de frein de Mercedes F1 pour la saison 2019, lorsque cela était encore autorisé.

Il a donc été prouvé que les connaissances de Racing Point sur le design provenaient de 2019, les commissaires ayant jugé que l’équipe ne pouvait pas simplement oublier ce qu’elle avait appris l’année précédente. En conséquence, l’équipe s’est vu infliger une lourde amende de 440 000 euros, basée sur une violation du règlement sportif et non du règlement technique.

L’équipe s’est également vu retirer 15 points au championnat et, bien que la conception était techniquement en infraction avec le Règlement sportif susmentionné pour le reste de la saison, elle n’a pas été obligée de changer la pièce en question.

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos