Légende de Ferrari, Mauro Forghieri est décédé à 87 ans

L’ingénieur fut le bras droit d’Enzo pendant 23 ans

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 novembre 2022 - 12:53
Légende de Ferrari, Mauro Forghieri (...)

Nous avons appris le décès, ce 2 novembre 2022, de Mauro Forghieri. L’Italien, âgé de 87 ans, avait marqué de très belles pages de Ferrari en tant que directeur technique de la Scuderia. Il avait été pendant plus de 20 ans l’homme de confiance d’Enzo Ferrari en F1.

Arrivé en 1960 en tant que stagiaire à la sortie de ses études, il fut le seul à soutenir Il Commendatore en 1961, lors du "great walkout", une mutinerie qui vit la quasi-totalité des membres de Ferrari quitter la Scuderia pour fonder ATS.

Cela laissa Forghieri comme l’un des seuls ingénieurs aux côtés d’Enzo, qui décida de lui confier à 26 ans seulement la tête du département technique de Ferrari. Dès les années 60, il marqua l’histoire de l’équipe.

En 1964, sa Ferrari 158 remporta le championnat du monde de Formule 1 avec John Surtees. En endurance, il conçut la Ferrari 330 P4, qui fut la plus grande rivale de la Ford GT40, et un des véhicules préférés du concepteur.

En 1968, il répondit aux ailettes de Lotus, constituant le premier aileron avant, par un concept légèrement différent, ainsi qu’une ailette à l’arrière qui préfigura le concept d’aileron arrière qui se démocratisa par la suite.

Une deuxième période de gloire dans les années 70

Ses Ferrari 312 du début des années 70, la B2 et la B3, furent des échecs, mais il revint au sommet lorsque Niki Lauda arriva au sein de la Scuderia. Le travail avec le pilote autrichien, sous la pression d’un Enzo Ferrari vexé que Lauda ait critiqué ses voitures, s’avéra payant.

L’équipe revint au sommet en 1975 avec les deux titres mondiaux, et la Scuderia en enchaîna trois chez les constructeurs. La saison 1979 fut aussi celle du succès pour Forghieri et Ferrari, mais l’évolution de 1980 fut un échec.

Après avoir travaillé aux côtés de Harvey Postlethwaite, Forghieri quitta la Scuderia pour travailler sur les Ferrari de route, puis il rejoignit Lamborghini et Bugatti. Il fit partie du projet GLAS F1, qui ne courut jamais, et il fut l’un des experts mandatés pour l’enquête sur l’accident d’Ayrton Senna.

Il restera à jamais connu pour avoir été le véritable bras droit d’Enzo Ferrari, et l’un des hommes les plus puissants de l’équipe avec Enzo lui-même et Luca di Montezemolo, durant ces décennies.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos