Formule 1

Leclerc s’attend à ’beaucoup souffrir’ à Silverstone... et jusqu’en 2022

Ce n’est toujours pas une période faste pour Ferrari

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2020 - 20:06
Leclerc s’attend à ’beaucoup souffrir’ (...)

Charles Leclerc le sait : les deux prochaines courses sur le circuit de Silverstone ne seront pas faciles pour son équipe, Ferrari.

Le Monégasque n’avait pas grand chose de positif à signaler en conférence de presse aujourd’hui.

"Nous nous attendons à deux GP difficiles. J’essaie toujours de rester optimiste et de faire de mon mieux à chaque week-end. Mais en réalité, cela devient assez délicat. Nous allons beaucoup souffrir," reconnait-il.

Et lorsqu’on lui a demandé à quel point la déclaration du président de Ferrari était frustrante (selon laquelle la Scuderia ne s’attendait pas à des victoires en GP avant 2022 au plus tôt) il a répondu :

"Non, il n’y a pas de frustration, mais dans les moments difficiles, il faut être honnête. Ce n’est pas facile et il faudra beaucoup de travail pour revenir là où nous voulons être."

"Ce n’est pas frustrant, mais plutôt motivant. Nous voulons mieux faire les choses et travailler du mieux que nous pouvons pour faire à nouveau des progrès," ajoute Leclerc, qui a également souligné qu’il ne voulait pas identifier un seul facteur dans cette crise de performance.

"Je pense que ce ne serait pas correct. Nous n’avons tout simplement pas fait le meilleur travail en équipe cette année et nous devons maintenant essayer de revenir vers l’avant. Toute l’équipe travaille dur pour retrouver le chemin du succès."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less