Formule 1

Le père de Nicholas Latifi vise un baquet Williams pour 2020

McLaren n’est pas dans l’équation

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 juin 2019 - 17:31
Le père de Nicholas Latifi vise un (...)

Nicholas Latifi a disputé une séance d’essais pour Williams au Grand Prix du Canada hier, et son père admet que le Canadien pourrait bien viser un baquet de titulaire dans l’équipe britannique l’an prochain. Il est actuellement en Formule 2, où il mène le championnat, et l’étape suivante serait logiquement la F1.

"Williams représente un bon choix pour Nicholas" a déclaré Michael Latifi. "C’est une équipe familiale qui possède une bonne feuille de route dans le développement de jeunes pilotes, notamment Jacques Villeneuve et Valterri Bottas. Nicholas doit se concentrer sur la F2. C’est très important qu’il obtienne de bons résultats et demeure dans la bataille pour le titre."

Pour que Latifi soit candidat officiel à un poste de titulaire en F1, il doit obtenir sa superlicence au moyen d’un résultat dans le top 5 du championnat F2 : "À la fin de l’été, on saura où il se situe. L’objectif est toujours d’obtenir un poste à temps plein en F1, mais il n’y a aucune garantie. Mieux tu fais en F2, ça peut ouvrir des portes en F1. Quelques pilotes sont en danger, notamment Robert Kubica et Antonio Giovinazzi."

En revanche, il assure que son fils n’ira pas chez McLaren, bien qu’il ait lui-même investi plus de 250 millions d’euros dans le groupe du constructeur de Woking. L’objectif est toutefois de faire débuter son fils dans une équipe de bas de plateau, afin qu’il n’ait pas une grosse pression pour débuter sa carrière en F1.

"Il n’y a pas de discussion à ce sujet. Nous avons deux bons jeunes pilotes et nous sommes très contents. Mon implication chez McLaren n’a jamais été reliée à la perspective d’offrir un poste à mon fils. Une très belle opportunité d’affaires s’est offerte et le futur est intéressant."

"Il est plus facile pour un jeune pilote de faire ses classes dans une plus petite écurie que dans une grosse où tu dois être performant tout de suite. Dans le passé, des pilotes comme Michael Schumacher et Sebastian Vettel ont débuté dans des écuries de moindre envergure avant de progresser."

Williams F1

expand_less