La situation internationale du fret préoccupe les directeurs d’équipe

La Formule 1 n’est pas épargnée par ce problème mondial

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 avril 2022 - 18:19
La situation internationale du fret (...)

La situation mondiale liée au transport de fret est actuellement très compliquée. Entre la pandémie mondiale de Covid-19 et la guerre en Ukraine, les retards et les prix ont fortement augmenté ces deux dernières années.

La Formule 1 ne fait bien sûr pas exception. Dans le paddock de Melbourne, les directeurs d’équipe ont ainsi été invités à réagir sur cette situation très complexe qui aurait d’ailleurs pu voir trois équipes ne pas recevoir leurs marchandises à temps ce weekend.

"C’est évidemment une situation compliquée, pas seulement pour nous mais dans le monde entier," a commenté Andreas Seidl, le directeur de McLaren F1. "Nous n’avons d’autre choix que d’y faire face. Toutes les équipes et la Formule 1 font le maximum pour garantir que les marchandises arrivent à temps. Je veux remercier la F1, Steve Nielsen, Ross Brawn et Stefano Domenicali qui nous soutiennent et qui traitent tout le monde de façon égale."

Christian Horner, le dirigeant de l’écurie Red Bull, n’a pas caché son inquiétude face à la situation.

"Nous avons un calendrier compliqué avec des doubles voir des triples headers plus tard dans la saison, perdre du fret ferait alors des ravages. Nous travaillons en étroite collaboration avec la Formule 1 mais il faut aussi évoquer le problème des coûts, les prix du fret ont pratiquement doublé cette année et avec l’inflation générale qui a lieu dans le monde, nous devons trouver une solution qui tienne compte de ça. La F1 en est consciente et la FIA aussi. Les équipes cherchent actuellement des solutions mais c’est évidemment une inquiétude. J’espère que la situation s’améliorera le plus tôt possible."

Franz Tost, qui est à la tête d’AlphaTauri, espère qu’aucune équipe ne se retrouvera sans matériel à un moment donné cette année.

"C’est bien sûr un vrai challenge en raison du calendrier surchargé mais nous le savions, nous devons donc être préparés à ça. Il n’est plus possible de faire les choses à la dernière minute et comme Christian l’a dit, les coûts ont fortement augmenté. Ca signifie que d’un point de vue logistique, nous avons beaucoup de problèmes à résoudre et j’espère qu’à l’avenir les équipes auront toujours leur matériel en temps et en heure."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos