Formule 1

La Renault n’est pas au niveau attendu, mais Ricciardo refuse de ‘se décourager’

L’équipe doit encore mieux comprendre la RS19

Recherche

Par A. Combralier

17 mai 2019 - 11:55
La Renault n'est pas au niveau (...)

Daniel Ricciardo n’est rentré qu’une fois dans le top 10 pour Renault – une 7e place en Chine. Autrement, l’Australien peine le plus souvent à rejoindre la Q3. De toute évidence, le début de saison des Tricolores est en-dessous des attentes.

Dans le même temps, Max Verstappen joue régulièrement le podium avec Red Bull-Honda. Le Honey Badger pense-t-il, dès lors, avoir fait le mauvais choix en quittant une écurie de pointe pour une écurie de milieu de grille ? Renault lui avait-elle promis d’être plus compétitive que cela ?

« Certaines personnes ont l’air désolées, en disant que ça ne se passe pas aussi bien pour moi que je l’aurais probablement espéré. Mais je m’y attendais » assure Daniel Ricciardo aujourd’hui, précisant que ce pessimisme anticipé n’avait rien de « négatif. »

« Je savais que nous n’allions pas tout de suite commencer à lutter pour des podiums… Donc je m’attendais, d’une manière ou d’une autre, à souffrir. Il y a du travail à faire, je m’y attendais aussi. »

« Au sujet de la situation de l’équipe… je souhaite que l’on soit plus rapide. Mais je vois beaucoup de domaines où nous pouvons nous améliorer. Donc je suis très optimiste, nous pourrons toujours revenir sur la trajectoire que nous espérions. Il se peut que nous soyons un peu en-dessous de nos objectifs pour le moment, mais je ne suis pas du tout découragé. »

« Comme je l’ai dit, il est vraiment trop tôt dans la saison pour moi pour apparaître découragé. »

« Par contre, pour le moral de toute l’équipe, il est important de régler des problèmes qui doivent être réglés car tout le monde attendait mieux avec cette voiture. Mais il faut aussi toujours rester positif et confiant, autrement… il s’agit juste de gérer la motivation de tout le monde. »

« Mais personnellement, je me sens vraiment bien, à l’aise, heureux où je suis. Donc je suis excité de voir certains progrès arriver. »

Même s’il apparaît globalement au niveau de Nico Hulkenberg en qualifications comme en course, Daniel Ricciardo doit encore travailler pour mieux s’adapter à la RS19. Mais en réalité, révèle-t-il, c’est même toute l’équipe technique qui a du mal à appréhender la dernière-née d’Enstone…

« J’ai échangé avec Nico Hulkenberg, et il m’a dit qu’il avait quelques différences sur la voiture cette année, par rapport à l’an dernier. »

« Pour ce qui est de la compréhension globale de la voiture par toute l’équipe, il y a encore un travail d’apprentissage en cours. La voiture n’est pas simplement une évolution de celle de l’an dernier. »

« Certaines caractéristiques sont différentes, et cela prend un peu de temps pour bien les maîtriser. Mais je suis assez confiant pour dire que nous sommes meilleurs que ce que nous avons montré jusqu’à présent. »

Renault F1

expand_less