Formule 1

La crise du coronavirus inquiète de plus en plus le monde de la F1

Toto Wolff et Alain Prost se montrent très inquiets à Barcelone

Recherche

Par Olivier Ferret

28 février 2020 - 08:33
La crise du coronavirus inquiète de (...)

La crise du coronavirus continue à faire beaucoup parler dans le paddock de Barcelone, au moment où les équipes et les pilotes vont entamer leur dernier jour de tests et espérer aller à Melbourne pour le premier Grand Prix, en Australie, si celui-ci n’est pas annulé à la dernière minute.

Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, admet lui aussi être très inquiet de la situation.

"Il y a une semaine, tout semblait à peu près normal. On ne parlait que de la Chine. Puis il y a eu l’Italie et, depuis, d’autres pays montrent des signes inquiétants d’expansion du virus. La situation est totalement différente maintenant," explique l’Autrichien.

"Tenir ces évènements sportifs, avec des dizaines de milliers de personnes, oui je pense qu’il y a un risque qu’on doive en annuler pas mal," ajoute-t-il.

Les pilotes admettent aussi prendre plus de précautions et vont moins à la rencontre des fans dans la pitlane de Barcelone.

"Dans notre sport, il y a beaucoup de fans qui veulent prendre des photos avec nous. On essaye toujours d’être sympas avec eux mais, là, en ce moment, c’est difficile. J’espère qu’ils comprennent," dit Daniel Ricciardo.

Pour l’un de ses patrons, Alain Prost, c’est aussi une situation inédite pour la Formule 1.

"Cela fait 40 ans que je suis en Formule 1 et j’ai vu tant de situations. Mais celle-ci est très différente. Quand je suis arrivé à Barcelone par avion, un matin, il y avait déjà tant de gens avec des masques. Nous voyageons beaucoup, c’est donc difficile d’imaginer ce qui peut nous arriver."

"Nous devons prendre soin de notre personnel. Cette situation avec le coronavirus peut interférer avec la F1 et nous devons voir quelles solutions peuvent être trouvées avec la FOM."

"A Genève, ils commencent à douter de pouvoir tenir le salon auto et ce sera donc la même chose pour beaucoup d’évènements à venir. Nous ne pouvons qu’attendre mais, personnellement, je suis très inquiet et je suis certain que les autres équipes partagent mon inquiétude."

Une réunion doit se tenir aujourd’hui à Barcelone entre les représentants des équipes et de la FOM pour voir si un premier plan d’action (concernant les voyages et la logistique) peut être mis en place.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less