Formule 1

La Catalogne reprend la main sur les négociations pour Barcelone

La région espagnole sent le danger

Recherche

Par Olivier Ferret

13 mai 2019 - 15:45
La Catalogne reprend la main sur (...)

Devant l’urgence de la situation concernant Barcelone et son Grand Prix, le président de la région de Catalogne, Quim Torra, a de nouveau rencontré les patrons de la Formule 1 pour voir comment pérenniser l’épreuve au calendrier.

Il semble déjà acquis que Zandvoort prendrait la place de Barcelone début mai, en 2020, mais Liberty Media ne fermerait pas la porte à l’organisation de deux courses à une semaine d’intervalle... ou à trouver une autre date, si Barcelone est prête à payer le prix exigé.

"J’ai rencontré M. Carey en mars et nous nous sommes de nouveau vus ce dimanche," confirme Torra.

"La Catalogne est une région fortement liée à l’automobile, nous avons des infrastructures extraordinaires et des habitants qui veulent voir la Formule 1 rester, parce que cela produit des résultat très importants pour l’économie."

"Nous avons donc relancé les négociations et nous espérons qu’elles se termineront bien. C’est notre souhait. Nous avons d’excellentes relations avec le patron de la F1 et nous allons travailler de toutes nos forces à la concrétisation d’un nouvel accord."

Est-ce à dire que la Catalogne est prête à donner la subvention nécessaire ? Torra ne répond pas directement.

"J’ai dit à M. Carey que le gouvernement catalan donnerait son plein soutien pour que le projet aille de l’avant. Nous avons eu un échange bref d’opinions à ce sujet. Notre pays a besoin de la Formule 1."

Circuits

expand_less