Formule 1

Hamilton ravi d’avoir à se battre contre Ferrari pour la victoire

Le Britannique aura du fil à retordre aujourd’hui à Montréal

Recherche

Par Olivier Ferret

9 juin 2019 - 09:32
Hamilton ravi d'avoir à se battre (...)

Lewis Hamilton est considéré comme le spécialiste de Montréal mais Sebastian Vettel a réussi hier à lui prendre la pole.

Le pilote Mercedes admet qu’il n’est "pas surpris" par ce résultat et accueille même avec plaisir la compétition qui s’annonce rude contre Ferrari ce dimanche.

"Non, je ne suis pas surpris. Je pense évidemment que tout le week-end, ils ont eu un très bon rythme et qu’ils ont pour la plupart du temps été six dixièmes plus rapides que nous dans les lignes droites. Nous nous sommes donc concentrés tout au long du week-end pour apporter des améliorations à notre voiture mais ça n’a pas suffi," analyse Hamilton.

"Évidemment, le dernier secteur est le plus parlant. Je pense que vous pouvez maintenant commencer à écrire qu’ils ont le mode fête. Je ne sais pas qui a dit que nous avions le mode fête au début. La vitesse en fin de ligne droite est notre point faible dans le dernier secteur, mais nous espérons néanmoins que la course sera serrée. C’est génial de pouvoir séparer les deux Ferrari sur la grille, alors espérons que nous aurons une bataille serrée."

Hamilton veut rester positif : Mercedes n’a pas dit son dernier mot et la victoire reste à sa portée.

"Oui, nous sommes toujours dans une position forte. Il n’y a que quelques dixièmes et les pneus pourraient faire la différence."

"Mais je pense que c’est génial pour la course quand même. Je pense que c’est ce que nous et ce que les fans veulent, nous voir en bataille avec plusieurs équipes. Si vous regardez le top 15 ou quelque chose comme ça, il y avait environ une seconde seulement entre nous tous. C’est vraiment formidable à voir. Tout le monde est si proche sur cette piste et j’espère que cela assurera une bonne course."

"Comme je l’ai dit, je pense que c’est fantastique pour le sport," assure le quintuple champion du monde.

"J’adore me battre avec une autre équipe et en qualifications c’était tellement serré ! Je ne savais pas où nous allions être. A certains moments, ils étaient devant nous, à d’autres nous étions devant... nous échangions nos places tout le temps. J’espère que c’est un tournant pour eux et que ce sera très proche désormais et que nous allons avoir une bataille très sérieuse tout au long de la saison. C’est fantastique."

A-t-il déjà une stratégie en tête pour passer la Ferrari de Sebastian Vettel ?

"Eh bien, au départ, mais il y a une distance très courte jusqu’au premier virage. Ce n’est donc pas l’endroit le plus facile pour gagner des places, mais c’est une très longue course. 70 tours, c’est un long chemin à parcourir."

"Bien sûr, quelle que soit l’opportunité qui se présente, nous essaierons de l’utiliser, mais la course est très longue. Il s’agit probablement d’une course à un seul arrêt pour nous et les Ferrari. La gestion des pneus sera donc essentielle."

"C’est très difficile de suivre longtemps quelqu’un de près ici, même s’il y a principalement des lignes droites. Et les Ferrari sont très rapides, donc je ne sais pas comment je vais arriver à suivre Seb. Si je reste dans cette position après le départ, j’espère seulement que nous pourrons le suivre, que nous serons capables de rester proches et d’avoir une vraie bataille tout au long de la course."

Mercedes

expand_less