Formule 1

Hamilton impressionné par ’l’énorme défi’ du Circuit de l’Algarve

Sa journée a été difficile avec la Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 octobre 2020 - 19:02
Hamilton impressionné par ’l’énorme (...)

Deuxième de la première séance d’essais libres du Grand Prix du Portugal derrière Valtteri Bottas, Lewis Hamilton a terminé la deuxième session à une lointaine huitième place. Le pilote Mercedes a été impressionné par le Circuit de l’Algarve, et notamment par ses dénivelés.

"C’est un circuit difficile, il représente un énorme défi" a déclaré Hamilton. "Les ondulations sont incroyables. Il y a beaucoup d’endroits où l’on ne peut simplement pas voir où l’on va. En sortie du virage 8, vous regardez le ciel pendant un petit moment et n’avez aucune idée de ce qu’il y a derrière la colline."

"Dans le virage 11, vous entrez sans voir où vous allez et tout à coup, ça arrive devant vous. C’est très difficile. La surface est douce. On a vu des gens faire des erreurs, glisser et faire des tête-à-queue, ça n’a pas été simple."

Le Britannique a été à la peine au fil de la journée et juge que la première séance a été "meilleure pour moi, même si la voiture n’était pas parfaite. On a fait des changements après ce matin et elle était assez horrible dans la deuxième séance. Je dois revenir en arrière et trouver où l’on s’est plantés dans la séance, et où je peux progresser pour demain."

L’incendie de l’AlphaTauri de Pierre Gasly et l’accrochage entre Max Verstappen a causé deux drapeaux rouges qui, au total, ont fait perdre près de 30 minutes aux pilotes. Le sextuple champion du monde juge que c’était trop long.

"Ils sont assez lents pour récupérer les voitures aujourd’hui, donc on s’est retrouvés à attendre dans le garage pendant bien plus longtemps. Nous n’avons pas eu un grand plan de roulage l’après-midi, c’était une journée difficile."

Il craint qu’il soit difficile de gérer les tours rapides sur ce tracé pendant les qualifications, alors que les perturbations aérodynamiques sont sévères et que les pneus ont des difficultés à parfaitement fonctionner.

"Ce n’est pas simple car c’est dur de mettre les pneus dans la bonne fenêtre pour le premier tour, même en tendres. Ce sont des pneus durs, c’est la gamme la plus dure, et c’était attendu sur un tel circuit."

"Mais je pense qu’en Q1, en particulier, il y aura beaucoup de voiture et ce sera une lutte acharnée pour être en bonne position. Mais c’est ce que nous faisons, tout le monde est dans le même bateau."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less