Hakkinen prévient Verstappen : à Suzuka, il faudra attaquer, pas assurer

Verstappen trop détendu et déconcentré à Suzuka ?

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2022 - 17:24
Hakkinen prévient Verstappen : à (...)

Comme Ayrton Senna, Alain Prost, Nelson Piquet, et bien d’autres avant lui, c’est à Suzuka que Mika Hakkinen a remporté un titre de champion du monde de F1 – ses deux titres pour être exact. C’était à une autre époque, quand Suzuka concluait le calendrier (même si Sebastian Vettel a aussi remporté son titre à Suzuka en 2011, 4 courses avant la fin).

Ce dimanche, Max Verstappen a donc l’occasion de rejoindre le cercle des pilotes titrés à Suzuka. Mais de toute manière, si ce n’est pas au Japon, ce sera sans doute au Grand Prix suivant…

Avec si peu d’enjeu finalement pour le titre mondial, Verstappen risque-t-il de commettre des erreurs inhabituelles ou d’inattention ?

C’est bien ce que pense Mika Hakkinen et l’ancien pilote McLaren donne donc quelques conseils au Néerlandais…

« Il est certain que c’est d’un grand intérêt pour toute l’équipe et particulièrement pour Max de pouvoir terminer cette année et de décider, à Suzuka, de ce championnat du monde. »

« Mais pour une raison quelconque, quand vous êtes dans cette position, quand vous vous dites, "je suis presque sûr de l’obtenir, je n’ai même pas besoin de gagner une course, si je suis dans le top 3 deux fois, c’est suffisant", vous perdez un peu de concentration. Et quand vous perdez un peu de concentration en Formule 1, le risque de faire des erreurs augmente incroyablement, c’est incroyable combien vous perdez en temps au tour. »

« Et je suis sûr que Max devra, à Suzuka, augmenter son niveau de concentration plus qu’à la normale, pour transformer cette pression en quelque chose de positif. »

« Quand vous allez à des Grands Prix et que vous avez juste à finir à une position donnée, où est la pression ? Comment maximiser votre corps à un niveau qui vous permet de le faire ? C’est un autre défi que Max est en train de relever. »

Mika Hakkinen ne pense pas que Max Verstappen devrait être le seul responsable en cas de bévue : selon lui, son équipe Red Bull doit aussi le pousser et le motiver.

Le Finlandais prend son propre exemple, à Suzuka en 1999, quand McLaren l’avait soudainement averti que ses temps au tour chutait dangereusement face à Irvine.

« Suzuka 1999, c’était la situation où j’étais assez à l’aise et il restait encore quelques tours, mais je me disais, ’C’est ça, je vais être bien, je vais gagner ce Grand Prix’. »

« La réaction de l’équipe a été incroyable. Parce qu’ils ont vu dans les chronos ce que je faisais [et ils ont pensé], ’attendez une seconde, maintenant Mika a commencé à lever le pied, il ne va pas à fond, il est maintenant tellement confiant que tout va bien’. »

« L’équipe m’a contacté la radio pour dire : "Allez mec, continue de pousser, vas-y" parce qu’il s’agit aussi du championnat des constructeurs. »

« On ne sait jamais, ça peut arriver quand il reste 15 tours à faire, qu’on mène un Grand Prix de plusieurs secondes, on peut se dire : "Oh, je dois juste finir la course maintenant". »

« Mais que se passe-t-il si vous avez une petite crevaison dans votre pneu, vous devez alors venir changer les pneus ? Donc vous devez constamment augmenter l’écart pour vos concurrents, en cas d’arrêt aux stands. »

« C’est un travail d’équipe ; l’équipe doit vous conseiller si vous vous dites, ’je dois ralentir un peu pour économiser le moteur, pour que le moteur ne casse pas, la boîte de vitesse ne casse pas, conduire un peu plus lentement pour ne pas faire d’erreur’.

« Car ce n’est pas la bonne chose à faire ; comme je l’ai dit, il peut y avoir des débris sur le circuit qui vous causent des problèmes, donc l’équipe doit conseiller au pilote de ne pas ralentir, c’est un facteur très important. »

Pour autant, sceller un titre plus tôt dans la saison, devrait aider Max Verstappen à économiser de l’énergie sur le reste de l’année, et ainsi à être plus en forme pour l’an prochain, conclut Mika Hakkinen.

« 100% correct. Il aura définitivement le temps de, physiquement, commencer à se préparer pour l’année prochaine. »

« Lorsque vous êtes constamment sous pression, c’est incroyable à quel point vous brûlez de l’énergie. »

« Et c’est pourquoi dans ce genre de moment, quand vous savez que vous êtes champion du monde, vous pouvez déjà vous dire, ’OK, OK, maintenant je peux me détendre, je peux commencer à m’entraîner’ et psychologiquement et physiquement commencer à vous entraîner pour la saison prochaine. »

« Lors de mes deux années de titres, ça s’est joué du dernier Grand Prix et le programme de marketing a été très intensif pendant les mois qui ont suivi la dernière course. À mon époque, nous avons commencé les essais assez tôt avec la nouvelle voiture, et maintenant les règlements ne permettent plus aux équipes de tester les voitures autant. Les pilotes ont donc beaucoup plus de temps pour se concentrer sur eux-mêmes s’ils le souhaitent. »

« Mais quand vous êtes payé beaucoup d’argent, je pense qu’il est naturel que vous maximisiez votre engagement envers l’équipe et quand vous commencez la saison suivante de cette manière, vous êtes absolument à fond. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos