Haas F1 : Steiner craint la mauvaise fiabilité de la VF-22 pour le 1er GP

La course de Bahreïn ne sera pas facile à terminer pour Haas

Recherche

Par Olivier Ferret

16 mars 2022 - 10:10
Haas F1 : Steiner craint la mauvaise

Günther Steiner, le directeur de Haas F1, a eu quelques jours pour digérer les résultats du test de Bahreïn, bien meilleur pour son équipe que celui de Barcelone, même si l’équipe américaine a dû changer un de ses pilotes et rompre le contrat avec son sponsor titre.

Comment Haas F1 aborde-t-elle ce premier Grand Prix, à Bahreïn, cette semaine ? Avec un peu de peur concernant la fiabilité...

"Ce sur quoi nous devons continuer à travailler, c’est la fiabilité. Nous ne l’avons pas eu comme nous le voulions lors de ce 2e test et nous avons une grande montagne à gravir devant nous. En termes de performances, c’est difficile à dire parce que nous n’avons pas assez roulé, mais je dirais que ça n’a pas l’air mal."

Un Grand Prix de Bahreïn réussi pour Haas F1, ce sera "tout d’abord, terminer la course."

"Nous avons eu beaucoup de problèmes de fiabilité, j’ai donc un peu peur, mais je pense que si nous pouvons terminer la course, nous avons une grande chance de faire un bon résultat. Je suis optimiste, prudemment optimiste, quant à entrer dans les points. Ce serait un succès."

A-t-il été surpris de la rapidité avec laquelle Kevin Magnussen s’est réintégré dans l’équipe ?

"Un peu mais encore une fois, c’est l’une des raisons pour lesquelles nous l’avons rappelé car il connaît bien l’équipe après avoir été avec nous pendant quatre ans, et c’est un bon pilote. Évidemment, j’étais content de ce qu’il a montré mais cela ne m’a pas énormément surpris parce que c’est ce à quoi nous nous attendions et c’est pourquoi nous l’avons recruté."

Haas F1 va donc aborder la saison 2022 avec un duo Kevin Magnussen - Mick Schumacher qui allie expérience et jeunesse.

"Je dirais que Kevin a aussi encore de la jeunesse, il n’a même pas 30 ans," rectifie Steiner.

"Nous avons un jeune homme expérimenté et un très jeune homme qui a besoin d’un peu plus d’expérience. La force de Kevin est qu’il a traversé des hauts et des bas dans sa carrière, ce qui l’a rendu beaucoup plus dur, mais il est bien préparé pour ce défi."

"Mick est quelqu’un qui veut réussir, quel que soit le travail que cela demande ou à quel point il doit repousser ses limites pour être aussi bon que Kevin. Kevin peut être un bon leader dans l’équipe car il est plus aguerri que Mick. Je pense que nous avons un bon duo chez Haas maintenant."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos