Formule 1

Geler les moteurs ? Vasseur rappelle à Red Bull que Honda était contre !

Steiner veut laisser les motoristes décider

Recherche

Par Alexandre C.

24 octobre 2020 - 09:57
Geler les moteurs ? Vasseur rappelle à

L’épreuve de force pourrait avoir commencé entre Red Bull et le reste du plateau : car pour rester en F1, Red Bull exige que les moteurs soient gelés d’ici 2022, afin de ne pas avoir à développer l’unité de puissance Honda, si Milton Keynes reprend à son compte le développement de l’unité de puissance de Sakura.

Trois directeurs d’écurie, n’appartenant pas à Red Bull ou AlphaTauri, ont été interrogés à ce sujet en conférence de presse, à Portimao.

Pour Simon Roberts, le directeur par intérim de Williams, Red Bull se fait peut-être du souci pour rien : car avec les règles actuelles, les moteurs peuvent assez peu évoluer…

« Il n’y a pas beaucoup de changements possibles dans le cadre de la réglementation actuelle, alors peut-être que Red Bull est au courant de quelque chose ou qu’ils ont peur de quelque chose, je ne sais pas. Il faudra qu’ils soient un peu plus explicites. »

Günther Steiner est dans une situation particulière : il a besoin que Ferrari, très en retard actuellement, puisse développer son unité de puissance au-delà de 2022. Il renvoie cependant la balle aux manufacturiers.

« Je pense que les motoristes, entre eux, doivent décider si cela vaut la peine d’investir beaucoup plus d’argent dans le développement du moteur que nous avons maintenant ou si nous devons investir dans la technologie pour l’avenir, mais nous ne pouvons pas décider. »

« Si les moteurs sont à parité, et qu’ensuite on les gèle, je suis d’accord avec ça mais ce n’est pas à moi de décider. Pour être honnête, je n’ai pas le droit de vote sur ce point, mais je pense que c’est plutôt l’affaire de quelques manufacturiers, de dire s’il faut que nous développions ce moteur pour - je ne sais pas - cinq, six ans, et pour dire combien d’argent nous devons investir pour en tirer un petit avantage, si cela vaut la peine ou si nous devons nous concentrer sur l’avenir à long terme de la meilleure technologie. Encore une fois, j’ai une opinion, je n’ai pas de vote, donc je ne suis pas très... ici ou là parce que je ne peux pas en décider autrement, mais en général je suis ouvert à tout. Si vous voulez faire des changements, très bien, si vous restez comme ça... que puis-je y faire ? »

Frédéric Vasseur est dans la même situation que Günther Steiner : il a besoin que Ferrari poursuive son développement pour Alfa Romeo. Et il se montre plus vindicatif envers l’offensive de Red Bull...

« Oui, comme Guenther l’a dit auparavant, la discussion est destinée aux quelques fournisseurs de moteur, pas à nous. A la fin, nous nous attendons à avoir un moteur moins cher, c’est sûr, mais nous devons nous occuper de ce genre de demande de gel du moteur, elle vient toujours de quelqu’un qui a un intérêt personnel. »

« Je me souviens que lors de la discussion que nous avons eue l’hiver dernier, Honda a insisté pour éviter de geler le moteur, mais je pense que nous devons en discuter entre eux, pour prendre une décision, non pas en fonction de ce qui s’est passé l’année dernière ou de ce qui s’est passé au cours des six derniers mois, mais en fonction de ce qui pourrait se passer dans les dix prochaines années. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less