Gasly : Bahreïn est un circuit qui m’a souri par le passé

Le Français attendra les qualifications pour connaître la hiérarchie

Recherche

Par Paul Gombeaud

16 mars 2022 - 16:24
Gasly : Bahreïn est un circuit qui (...)

Pierre Gasly s’apprête à débuter sa sixième saison en Formule 1 ce weekend lors du Grand prix de Bahreïn, première manche du championnat 2022.

Le Rouennais est satisfait des essais de son équipe AlphaTauri mais ne sait pas encore où il se situera dans la hiérarchie sur le circuit de Sakhir.

"Les essais se sont bien passés, nous n’avons souffert d’aucun problème de fiabilité et avons effectué tout le travail prévu. Il est cependant trop tôt pour savoir où nous sommes en termes de performance et nous ne le saurons que le samedi après-midi à Bahreïn."

"La nouvelle voiture offre de nouvelles sensations que la précédente mais d’une certaine manière, ce n’est pas si différent en pilotant. Elle est plus lourde et vous glissez un peu plus et les pneus sont plus grands, ce qui change la visibilité depuis le cockpit. La voiture est également plus rigide, mais ça reste une Formule 1 qu’il faut piloter à la limite et ça ne change pas à ce niveau là."

"Chaque partie de la voiture a changé par rapport à l’ancienne. Il y a beaucoup à comprendre sur la partie aérodynamique et sur la performance du dessous de la voiture avec les nouveaux pneus. C’est assez complexe et à ca stade, il nous reste beaucoup de questions pour faire fonctionner la voiture du mieux possible. Nous continuerons à travailler sur certains aspects en début de saison en commençant dès ce weekend."

Le pilote français a également constaté durant les essais qu’il était désormais plus facile de suivre et de dépasser un concurrent avec ces nouvelles monoplaces.

"Je pense qu’avec ces nouvelles voitures, il est plus facile de se suivre de près. Durant les essais de Bahreïn, j’ai eu une lutte assez sympa avec Lewis (Hamilton) durant six tours et c’était intéressant de voir comment la voiture se comportait ainsi que les pneus et de voir à quel point nous perdions de l’adhérence. Dans l’ensemble, je dirais que c’est plus facile de lutter et de dépasser que par le passé, ce qui est une très bonne chose."

Si l’ambiance est bonne chez l’écurie italienne, Gasly a conscience de tout le travail qu’il reste à accomplir.

"Au sein de l’équipe, l’ambiance est très bonne mais nous savons que nous avons encore beaucoup de travail pour comprendre et apprendre de cette voiture. Notre mentalité n’a pas changé, nous ferons du mieux possible mais il est trop tôt pour dire si nous connaîtrons une saison aussi bonne que l’année dernière."

"Cette saison, Yuki (Tsunoda) sera en mesure d’apporter davantage à l’équipe car il a plus d’expérience. Il apportera donc plus de retours techniques et nous formerons un duo solide. C’est à nous de faire le travail et de marquer autant de points que possible pour l’équipe."

Comme tout le monde ou presque, AlphaTauri a été sujette au marsouinage avec son AT03. Et le pilote français semble optimiste et pense que le problème est en bonne voie de résolution.

"Nous débuterons la saison à Bahreïn, un circuit qui m’a souri par le passé. Je suis excité et impatient d’y être. Bien sûr, nous devons être réalistes quant à nos attentes. Un grand sujet durant l’hiver était le marsouinage qui a affecté toutes les équipes. De notre côté, c’était déjà bien mieux à Bahreïn qu’à Barcelone, mais nous devons encore travailler là-dessus car ce n’est vraiment pas agréable lorsque votre tête est secouée dans tous les sens, mais je ne suis pas trop inquiet. Il me semble que nous allons dans la bonne direction."

"Pour ce qui est de la piste, nous savons à quoi nous attendre suite aux essais de la semaine dernière et nous savons sur quoi nous devons travailler pour faire une bonne course. Nous n’avons passé que six jours en piste au total et il reste beaucoup à faire et à apprendre avec l’objectif de développer la voiture le plus rapidement possible."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos