Deux fautes de pilotage et pas de drapeau à damiers pour Williams F1

Latifi écope de 5 places de pénalité après son choc avec Zhou

Recherche

Par Paul Gombeaud

2 octobre 2022 - 18:08
Deux fautes de pilotage et pas de (...)

Williams F1 n’a pas connu un bon dimanche aujourd’hui à Singapour, ses deux pilotes ayant abandonné suite à une faute de pilotage alors que les conditions étaient particulièrement délicates sur la Marina Bay.

Alex Albon était déçu de devoir abandonner après que sa FW44 a subi trop de dégâts lors d’un choc frontale avec le mur de pneus. Le Thaïlandais ne se cherche pas d’excuse mais souligne les difficultés entrainées par les conditions.

"C’est frustrant. Je dois encore revoir les images, je n’ai eu qu’une vue rapide juste après la course. Il ne s’est rien produit d’étrange, je n’ai pas freiné trop tard ou quoi que ce soit, mais je me suis fait piéger. C’est assez délicat pour nous de bien faire fonctionner les freins sur le mouillé, mais ça reste une erreur de ma part. Nous n’avions pas beaucoup de rythme ce weekend, nous tenterons donc de faire de notre mieux au Japon."

Nicholas Latifi a lui aussi abandonné après un choc avec l’Alfa Romeo F1 de Guanyu Zhou, également contraint de mettre pied à terre. Jugé responsable de cet accrochage, le Canadien écopera de 5 places de pénalité lors de la prochaine course à Suzuka.

"Dans le virage précédent, je regardais dans mes rétroviseurs afin de savoir ou était Zhou," a indiqué Latifi. "Je n’ai pas vu qu’il se trouvait là, j’ai donc utilisé ma trajectoire habituelle pour aborder le virage suivant. Je ne savais pas qu’il était dans un angle mort de ma voiture."

"Malheureusement, il était bien là et même si je sais avec le recul que j’aurais dû lui laisser de l’espace, je me basais sur ce que je voyais dans mes rétroviseurs. L’objectif était de voir le drapeau à damiers et d’apprendre de ma première course ici, mais ma suspension a été endommagée dans l’incident et nous avons dû abandonner."

Au sujet de la pénalité donnée à Latifi pour le Grand Prix du Japon, "les commissaires ont examiné les preuves et déterminé que Latifi était principalement responsable de l’incident. Zhou tentait de dépasser Latifi sur la ligne droite précédant le virage 5 et avait suffisamment d’espace, prenant le virage normalement. Latifi s’est alors rabattu sur la gauche, ne laissant pas une voiture d’espace à Zhou et résultant en un contact important entre les deux voitures."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos