Formule 1

Covid-19 : Le Canada cherche de l’argent, l’Autriche sur la sellette ?

Marko s’inquiète de la vaccination au pays de Red Bull

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 avril 2021 - 13:48
Covid-19 : Le Canada cherche de (...)

La maire de Montréal, Valérie Plante, est consciente que la ville aura besoin de plus d’argent si elle doit organiser son Grand Prix de Formule 1 à huis clos, pour compenser l’absence de billets vendus au public.

Comme nous vous le rapportions ce matin, François Dumontier, le promoteur de l’événement, aurait demandé environ 6 millions de dollars de subventions supplémentaires pour préparer la venue de la F1 en cas de tenue à huis clos, mais la maire de Montréal refuse que ce soit l’argent public qui finance la F1. En revanche, elle veut que le GP du Canada reste à Montréal à l’avenir.

"On souhaite que le Grand Prix se produise à Montréal" a-t-elle déclaré. "Mais pour moi, sur la question de l’argent des contribuables, il faut s’assurer qu’il soit dépensé de bonne manière. On est en discussion avec le gouvernement du Québec et le fédéral pour voir ce qu’il en est."

"L’important, pour moi, c’est que le Grand Prix du Canada reste ici. Si jamais ce n’était pas possible cette année, il faut absolument qu’il soit là l’an prochain, parce qu’on y tient. On va discuter avec les autres partenaires avant de prendre une décision."

Le Grand Prix de Monaco semble bien parti, quant à lui, pour se tenir avec des tribunes légèrement sous la moitié de leur capacité maximale.

En revanche, le Grand Prix d’Autriche pourrait être menacé par la pandémie de Covid-19. Le circuit avait tenu les deux premières courses de la saison 2020 (photo).

"Pour l’instant, nous devons attendre" a déclaré Helmut Marko, dont l’entreprise Red Bull est promoteur du Grand Prix. "Malheureusement, nous ne sommes pas au niveau sur la vaccination en Autriche."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less