Ce que le règlement F1 2022 doit améliorer - Partie 2 : Les limites de la piste

Trop d’abus chez les pilotes, pas assez de constance chez les commissaires

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 février 2022 - 15:47
Ce que le règlement F1 2022 doit (...)

Il ne s’agit pas d’un problème seulement observé en 2021, mais il faudrait que le problème des franchissements des limites de la piste soit géré de manière bien plus constante en Formule 1.

L’année dernière, le problème était survenu dès la première course de la saison à Bahreïn. En course et alors qu’il jouait la victoire, Max Verstappen avait par exemple été contraint de rendre la position à Lewis Hamilton pour un dépassement jugé hors limite, mais d’autres pilotes avaient eux-mêmes franchi la limite plusieurs fois tout au long du weekend sans pour autant se voir sanctionner.

Le règlement actuel en Formule 1 stipule que "les pilotes seront considérés comme hors de la piste s’il n’ont plus aucun contact avec celle-ci et, pour éviter le moindre doute, chaque ligne blanche définissant les contours de la piste sont considérés comme une partie de celle-ci mais pas les vibreurs."

La règle est donc claire, mais est très loin d’être toujours appliquée. Parfois, la limite de la piste semble effectivement être le vibreur, surtout pour les circuits avec des zones de dégagement en asphalte, parfois cela semble être le bac à gravier ou l’herbe.

En réalité, le règlement tel qu’il est à l’heure actuel convient parfaitement, mais son application est largement à revoir. Le pire est que parfois, les règles des limites de la piste semblent évoluer en plein weekend, une manœuvre légale le samedi peut ainsi devenir punitive le dimanche. A la FIA de faire en sorte que dès cette saison, la sanction soit appliquée et la même pour tous, des essais libres 1 du vendredi matin jusqu’à la fin du Grand Prix le dimanche.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos