Formule 1

Bottas ‘ne blâme personne’ pour ses problèmes d’embrayage au départ

Il espère une victoire à Monaco désormais

Recherche

Par A. Combralier

13 mai 2019 - 11:39
Bottas ‘ne blâme personne' pour ses (...)

Valtteri Bottas pouvait le craindre, et c’est malheureusement arrivé : il a perdu le Grand Prix d’Espagne au départ, puisque Lewis Hamilton a pris un meilleur envol que lui. Le bénéfice de sa remarquable pole s’est ainsi évanoui, en une poignée de secondes.

Le pilote Mercedes s’est plaint de problèmes d’embrayage. Peut-il en dire plus ? Avait-il repéré ce problème lors du tour de formation ?

« Non, absolument pas. C’était la première fois que je sentais quelque chose comme cela, comme une vibration sur l’embrayage. Et c’est pourquoi mon envol fut vraiment décevant. L’embrayage mordait, je le perdais très rapidement. Donc c’est vraiment ennuyeux. Tout le dur travail de ce week-end a été jeté aux oubliettes. Mais je ne blâme personne dans l’équipe, nous sommes une équipe solide, nous allons enquêter sur ce problème, voir pourquoi il est arrivé et étudier comment l’éviter à l’avenir. C’est la force de cette équipe. »

« Sur un plan personnel, c’est ennuyeux d’avoir ce genre de problème. Mais l’équipe performe toujours à un niveau incroyable. Félicitations aussi à Lewis, il avait un bon rythme de course et c’est un bon résultat pour nous. »

« La course n’est jamais perdue ou gagnée au premier virage, il y aura toujours des opportunités, il faut y croire. Vous poussez ces voitures à la limite de nos jours, il est commettre de faire une erreur. Mais Lewis a fait un sans-faute après le départ. Même avec la voiture de sécurité, il n’y a eu aucune opportunité pour moi. Oui, avec le recul, on peut dire que j’ai perdu la course au départ, mais vous n’y pensez jamais dans la voiture. »

Valtteri Bottas compte désormais 35 podiums, soit autant que Juan Manuel Fangio, à une époque où bien sûr, il y avait bien moins de courses par an…

« Cela ne me fait pas grand-chose honnêtement. 35 ? Espérons 36 dans deux semaines, avec une victoire de plus. »

Le Finlandais sera en effet en lutte pour la pole et donc la victoire à Monaco : la W10 était la plus véloce dans le troisième secteur, dans les virages les plus lents du circuit.

« C’est sympathique de voir à quel point nous sommes solides, surtout grâce aux nouvelles pièces de ce week-end. Mais Monaco est une piste unique. La clef du succès, c’est de faire fonctionner les pneus, et c’est très difficile. A Monaco, il y aura beaucoup de nouvelles pièces, un asphalte totalement nouveau aussi, c’est une piste difficile pour mettre beaucoup d’énergie dans les pneus. C’est une piste spéciale quant aux réglages mécaniques, il y a beaucoup de bosses. Donc notre performance là-bas est une inconnue totale. J’habite juste à côté de la ligne de départ, donc ce serait sympathique bien sûr d’avoir une bonne voiture là-bas. »

Mercedes

expand_less