Binotto ne sait pas pourquoi le marsouinage pénalise moins Ferrari que les autres

La Scuderia compte s’en débarrasser malgré tout

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 avril 2022 - 07:45
Binotto ne sait pas pourquoi le (...)

Le phénomène du marsouinage provoqué par les nouvelles F1 à effet de sol continue de faire beaucoup parler du côté d’Imola. La Mercedes est probablement la monoplace la plus touchée et les flèches d’argent vivent un véritable calvaire ce weekend.

Mais s’il y a bien une écurie qui semble s’accommoder de ce marsouinage, c’est Ferrari. La F1-75 est l’une des monoplaces qui rebondit le plus mais contrairement à d’autres, ça ne semble pas affecter son niveau de performance jusqu’ici.

Interrogé sur la raison en conférence de presse à Imola, le directeur de la Scuderia Mattia Binotto a admis ne pas comprendre pourquoi son équipe s’en sortait mieux que les autres dans ce domaine mais confirme qu’il y a malgré tout un plan pour s’en débarrasser.

"Je ne sais pas pourquoi ils ne sont pas aussi rapides que nous avec le marsouinage. Mais c’est vrai qu’il nous affecte beaucoup depuis le début des essais hivernaux. Nous avons tenté plusieurs choses sur la voiture afin de le réduire mais ce n’est pas encore résolu. Il faut toujours trouver le compromis entre minimiser ce problème et abandonner de la performance."

"Nous allons donc développer la voiture avec l’idée de nous en débarrasser car ce n’est pas idéal pour un pilote d’aborder un virage après avoir souffert de rebonds au freinage. Je ne sais pas si c’est vrai que les autres équipes en souffrent plus que nous."

Le moteur Ferrari n’a pas encore été poussé dans ses retranchements

Certaines rumeurs disent que Ferrari, satisfaite de la fiabilité de son moteur, aurait débloqué de la puissance supplémentaire sur son unité de puissance pour gagner en performance. Mais Binotto assure que ce n’est pas le cas, du moins pas encore.

"Ce n’est pas le cas. Nous avons totalement revu le design de notre moteur de l’année dernière, notamment la partie combustion car nous avons un nouveau carburant. Sur la partie hybride, nous avions introduit des évolutions l’année dernière qui s’incorporent au nouveau concept."

"Durant l’hiver nous avons essayé d’extraire le maximum de performance possible, le moteur thermique étant maintenant gelé pour les prochaines années. Nous ne l’avons pas encore poussé au niveau de performance maximum et nous voulons être le plus fiable possible."

Ferrari mène le championnat mais Binotto garde les pieds sur terre

La Scuderia Ferrari est donc en tête des deux championnats et se rappelle au bon souvenir de tous les tifosi, très nombreux dans les gradins d’Imola ce weekend. Binotto souhaite cela dit rester prudent : la concurrence va se développer et la hiérarchie de demain pourrait être bien différente de celle d’aujourd’hui.

"C’est certainement une position agréable. Mais nous sommes conscients du chemin qu’il nous reste à parcourir. Nous avons bien débuté la saison mais je disais moi-même lors de la présentation de la F1-75 qu’il nous faudrait jusqu’à cinq courses pour découvrir son véritable potentiel. Je pense donc qu’il est encore trop tôt pour émettre un jugement définitif sur la compétitivité des voitures. Peut-être que nous aurons une meilleure vue d’ensemble à Barcelone."

"D’autres équipes ont déjà réglé certains de leurs problèmes grâce au développement, et nous y viendrons nous aussi. C’est seulement une fois que le développement aura réellement commencé que nous saurons à quel point notre package est bon cette saison."

"Oui, nous sommes heureux de mener le championnat, c’est un bon sentiment. Mais comme je l’ai mentionné, nous sommes tout à fait conscients du fait que nous avons seulement pris un bon départ jusqu’ici. L’équilibre des forces en présence pourrait changer très rapidement."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos