Formule 1

Binotto admet la frustration de Vettel mais promet des évolutions pour la Ferrari SF1000

"Nous n’avons pas abandonné cette voiture"

Recherche

Par Olivier Ferret

16 août 2020 - 20:01
Binotto admet la frustration de (...)

Mattia Binotto est revenu ce soir sur un nouveau Grand Prix difficile pour la Scuderia Ferrari, qui s’est conclu par un abandon pour Charles Leclerc et une 7e place seulement pour Sebastian Vettel à l’arrivée.

"Après chaque course, nous devons réfléchir et nous améliorer," commete le directeur de l’équipe Maranello.

"Nous savions que c’était une piste difficile pour nous, nous l’avions déjà vue lors des essais hivernaux. Aujourd’hui, nous pouvions faire une quatrième place, nous avons compliqué notre vie en qualifications en partant trop loin pour notre potentiel. Ici, nous ne pouvons pas surmonter cela, nous avons commencé notre course trop loin sur la grille."

"Mais, quand nous avions une piste dégagée, le rythme était bon, Leclerc aurait pu terminer 4e sans problème de voiture. Seb a terminé septième avec un arrêt. Nous devons faire mieux en qualifications, tirer le meilleur parti de la SF1000."

Binotto n’a toujours pas d’explication sur l’abandon de la voiture du Monégasque.

"Le problème de fiabilité de Leclerc demeure non résolu, c’est une unité de contrôle électronique qui a tout éteint. Nous devons comprendre ce qui s’est passé."

Lors des derniers GP, les malentendus entre le muret des stands et les pilotes semblent se creuser...

"Il n’y a pas de malentendus : de notre propre choix, nous préférons parler ouvertement, les autres équipes ne le font pas ! Nous exposons nos doutes et nos questions. Regardez les courses récentes, nos choix sont corrects. Les discussions sont les bienvenues, le dialogue conduit souvent à de bons choix."

Binotto nie aussi le fait que la SF1000 soit déjà abandonnée.

"Non, nous n’avons pas abandonné cette voiture, nous travaillons sur plusieurs fronts et nous travaillons également pour 2021, nous apporterons quelques évolutions intéressantes mais pas dans les prochaines courses. Nous aurons d’ici là un package aérodynamique spécial pour la Belgique et Monza, et ensuite d’autres développements qui concernent aussi l’année prochaine."

Enfin, Vettel a encore laissé sa frustration s’exprimer après la course et a confié à la télévision italienne que "mon opinion sur les problèmes de Ferrari n’était plus aussi importante".

Que répond Binotto à cela ? "C’est en phase avec sa déception de ne pas faire partie de Ferrari de 2021, il ne pourra plus nous donner de conseils pour l’avenir. Il travaille bien, les relations sont bonnes et son week-end a été décent. C’était une bonne course, il a fait un pas en avant et à Spa il aura encore plus d’enthousiasme."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less