Avec plus de points en jeu et plus de spectacle, Ocon apprécie le Sprint

"Ce format oblige toutes les équipes à donner le meilleur d’elles-mêmes"

Recherche

Par Franck Drui

10 novembre 2022 - 07:27
Avec plus de points en jeu et plus (...)

Esteban Ocon, qui a réussi à entrer dans le top dix pour la quatorzième fois de la saison au Mexique, se tourne désormais vers le Brésil. Ayant déjà dépassé son total de points de l’année dernière, il aborde cette dernière ligne droite avec comme objectif d’aider l’équipe à s’assurer la quatrième place du championnat Constructeurs.

Que retenez-vous de votre performance au Mexique ?

« Nous avons longuement parlé des conditions difficiles rencontrées à Mexico et cela s’est traduit par une course complexe pour nous. Notre rythme était bon, mais nous sommes bien sûr déçus de ne pas avoir terminé avec les deux voitures dans les points suite à l’abandon malheureux de Fernando. Nous savons également que nous aurions pu marquer plus de points sans les problèmes de refroidissement dont j’ai souffert et la perte de temps engendrée. Dans l’ensemble, malgré quelques problèmes de fiabilité, nous sommes toujours quatrièmes du championnat Constructeurs et nous allons tout faire pour essayer de creuser l’écart avec McLaren ce week-end au Brésil. »

Interlagos est un circuit historique, qui offre généralement de belles courses. À quel point appréciez-vous ce circuit ?

« J’adore venir au Brésil et il est vrai que l’emblématique Autódromo José Carlos Pace a proposé de grandes courses. C’est toujours une course spéciale pour de nombreux pilotes et c’est généralement un week-end palpitant, où les fans - aussi passionnés que bien informés - arrivent à faire régner sur le circuit une ambiance semblable à celle d’un carnaval. Le tracé de São Paulo est court, avec quelques virages difficiles et des changements d’élévation assez importants, notamment au niveau de la ligne droite départ-arrivée. C’est un bon défi pour tout le monde, avec des portions très techniques qui nécessitent une voiture bien équilibrée et un haut niveau de pilotage de notre part. J’ai hâte d’y retourner ! »

Comment abordez-vous le dernier événement de l’année proposant une course Sprint ?

« Sur le plan de la préparation, je l’aborde de la même manière que n’importe quel autre week-end de Grand Prix. Mais ce format oblige toutes les équipes à donner le meilleur d’elles-mêmes dès le début, plutôt que d’opérer une montée en puissance jusqu’au samedi après-midi par exemple. Et j’aime ça. Il y a plus de points en jeu et le spectacle proposé est généralement de qualité. C’est le dernier coup d’accélérateur à donner cette saison avec Abu Dhabi la semaine suivante et je sais que tout le monde, tant sur le circuit que dans nos usines, est à 110% pour finir en beauté. »

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos