Avant la première course, Tsunoda se sent ’bien mieux préparé qu’il y a un an’

Le Japonais aborde le Grand Prix de Bahreïn avec beaucoup de sérénité

Recherche

Par Paul Gombeaud

16 mars 2022 - 17:45
Avant la première course, Tsunoda se (...)

Yuki Tsunoda est sur le point de débuter sa deuxième saison en Formule 1 avec AlphaTauri. Le Japonais se sent ainsi bien mieux préparé qu’en 2021 au moment d’aborder le Grand Prix de Bahreïn.

"J’ai hâte de débuter la saison et je me sens bien mieux préparé qu’il y a un an. Ma condition physique est meilleure elle aussi, je me sens différent. Je n’attendais rien de la première course l’année dernière et je n’étais pas pleinement en contrôle de la situation. Je sais désormais quoi faire pour m’améliorer. J’ai des objectifs précis et je suis plus détendu. Je suis heureux et mon état d’esprit est bon, je suis prêt pour cette première course."

"Il est vrai que je dois être plus performant et faire moins d’erreurs que l’année dernière mais je ne ressens aucune pression. Je suis convaincu que je peux réussir et je ne suis pas inquiet de faire des erreurs. Je serai concentré sur le développement de la voiture tout au long de la saison en donnant à l’équipe de bons retours. Je connaîtrai la majorité des circuits cette fois-ci, à l’exception de Singapour et de l’Australie, et même si j’ai déjà piloté à Suzuka par le passé, c’était en Formule 4 et je roulais donc 45 secondes plus lentement qu’en F1 !"

Tsunoda a également évoqué les différences entre les anciennes F1 et celles de cette année.

"La voiture est très différente de l’année dernière, tant au niveau de sa forme que de la taille des pneus. Concernant le pilotage, ce sont ces nouveaux pneus qui font le plus la différence et j’ai pu m’en rendre compte dès les tests de fin de saison à Abu Dhabi. En passant de 13 à 18 pouces, la voiture est plus vive dans les virages rapides. Et avec l’augmentation du poids de la voiture, nous sommes moins performants dans les virages lents. Je me rappelle avoir piloter en Formule 2 avec des pneus de 18 pouces et cette expérience m’a été utile."

Si son coéquipier Pierre Gasly estimait dès la fin de essais qu’il était désormais plus facile de suivre une autre monoplace, le pilote japonais attend la course de dimanche pour se faire une idée plus précise.

"Il est encore trop tôt pour savoir s’il est plus facile de suivre une autre voiture. J’en ai suivi quelques unes durant les essais. Je ne suis pas sûr de savoir à quel point l’air sale a été réduit mais j’ai pu sentir qu’il était plus facile de suivre une autre monoplace à vitesse élevée. Mais ce ne sera pas la même chose en course où nous serons entourés de plusieurs autres monoplaces au départ, nous devons donc attendre encore un peu."

Comme l’ensemble du plateau, AlphaTauri a souffert du marsouinage durant les essais hivernaux. Mais Tsunoda ne s’en inquiète pas.

"Nous avons souffert du marsouinage, ce qui a limité le développement de la voiture durant les essais même si le problème n’était pas majeur. Nous savons quoi faire pour réduire ce phénomène et je suis satisfait de notre progression. Je pense que notre voiture a du potentiel mais après six jours d’essais, il est impossible de dire où nous nous situons."

"Je suis en forme, je sais comment m’adapter à un circuit aussi vite que possible tout en restant calme. J’ai fini 9ème pour mes débuts à Bahreïn l’année dernière, après que nous ayons eu trois bonnes journées d’essais sur la piste de Sakhir, j’ai donc hâte de voir ce que nous serons en mesure de réaliser cette fois-ci."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos