Formule 1

Avant la nouvelle saison, Brown se réjouit du redressement structurel opéré par McLaren F1

Les pilotes, l’organisation, la structure, tout progresse, mais tout prendra du temps

Recherche

Par A. Combralier

15 février 2020 - 10:44
Avant la nouvelle saison, Brown se (...)

La MCL35 aura la lourde tâche de faire aussi bien que la très efficace MCL34, qui avait permis à l’équipe anglaise de finir 4e au classement des constructeurs. Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, demeure pourtant assez prudent sur les objectifs immédiats à assigner aux siens.

Lui préfère surtout retenir, plutôt que des éléments conjoncturels, le redressement structurel opéré par sa structure depuis douze mois.

« L’année dernière fut très solide pour nous – la meilleure année depuis 2012, » nous confie l’Américain.

« Mais notre programme de travail est encore peu avancé. La première chose à faire, c’était de régler nos problèmes, de reconnaître que nous en avions, et de faire ces changements. Et je pense que nous avons maintenant une équipe avec un leadership très performant, à commencer par Andreas [Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1] qui a fait un travail incroyable en si peu de temps. »

« Nous avions beaucoup de chemin à rattraper, pour arriver là où nous le voulons. Et nous en sommes encore au début. Nous sommes très heureux de ce que l’équipe, la structure, ont mis en place. »

Zak Brown a eu aussi un mot pour son line-up jeune et rafraîchissant, composé de Lando Norris et Carlos Sainz…

« Les pilotes ont fait un travail incroyable l’an dernier, et ont amené beaucoup d’énergie dans le garage. »

« McLaren donne l’impression d’être une équipe en mouvement, mais il nous reste encore beaucoup de chemin à faire pour combler l’écart [avec les écuries de pointe]. »

En 2020, à quoi faut-il donc s’attendre pour McLaren ? En période de stabilité réglementaire, Zak Brown ne prédit pas de grand bouleversement dans la hiérarchie…

« Les 20 voitures ne seront pas radicalement différentes par rapport à l’an dernier, la plupart des équipes se concentrent sur 2021. Rien ne sera radicalement différent. Nous avons beaucoup de domaines dans lesquels nous pouvons nous améliorer : la fiabilité, le rythme pur, les arrêts aux stands, les départs… Il faut continuer à faire des progrès pas à pas, pour essayer de combler l’écart. »

« Mais vu où nous en étions à la fin 2018, il faut garder les pieds sur terre. Cela prendra un peu plus de temps pour arriver là où nous voulons être, pour se battre avec le top 3. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less