Audiences digital et TV : la F1 annonce une croissance vertigineuse

La croissance atteint presque 40 % sur de nombreux indicateurs

Recherche

Par Alexandre C.

17 février 2022 - 12:45
Audiences digital et TV : la F1 (...)

C’était attendu, c’est confirmé : la F1 a battu des records d’audience grâce à la superbe saison 2021, que ce soit à la TV ou sur le digital.

« Une fois de plus, la Formule 1 a été le sport majeur qui a connu la croissance la plus rapide de la planète en termes de nombre de followers en 2021 » se félicite la FOM dans un communiqué publié aujourd’hui.

Le digital en fanfare

Signe des temps, la FOM commence par évoquer la croissance formidable de la F1 sur les réseaux sociaux, avant les chiffres TV donc.

« Nous avons maintenant 49,1 millions de followers au total et nous avons connu le taux d’engagement le plus élevé avec les posts sur les réseaux sociaux par rapport aux autres sports majeurs en 2021 » poursuit le sport.

Le total de followers sur les grands réseaux sociaux, y compris les réseaux chinois, est en progression de 40 %.

Le nombre de vidéos vues a lui augmenté de 50 % (par rapport à 2020, comme les autres chiffres), et l’engagement total de 74 % à 1,5 milliard de personnes.

Le nombre d’utilisateurs uniques nouveaux (soit, en gros, le nombre de nouveaux fans conquis par la F1 sur le digital) s’élève à 113 millions de personnes, une progression spectaculaire là encore de 63 %.

Le nombre de vidéos vues sur le web en lien avec la F1 (sur YouTube, F1.com, F1 TV, les réseaux sociaux, etc.) a lui progressé de 44 % pour atteindre 7,04 milliards de vues.

A noter qu’en Chine la progression reste sensible : une croissance de 39 % du nombre de followers sur Weibo, WeChat, Toutiao et Douyin pour atteindre 2,7 millions de personnes. Sans aucun doute, l’absence du Grand Prix de Chine a pesé pour avoir des chiffres plus frappants encore.

« Les résultats signifient que la Formule 1 surpasse les autres sports majeurs dans l’arène numérique » poursuit la FOM. « La part de marché numérique du total des minutes consommées (à travers la diffusion et le numérique) est passée de 10 % en 2020 à 16 % en 2021. »

En clair, la F1 gagne du temps de présence par rapport aux autres sports sur le web (tennis, foot, etc.).

La TV décolle aussi même si...

Et la « vieille » TV alors ? La FOM ne l’oublie bien sûr pas et là encore les chiffres sont vertigineux.

L’audience TV cumulée pour 2021 était de 1,55 milliard de personnes, en hausse de + 4% par rapport à la saison 2020. Une hausse relativement modeste donc malgré un plus grand nombre de Grands Prix.

La finale de la campagne à Abu Dhabi a établi une audience à 108,7 millions de personnes (+ 29 % par rapport au Grand Prix 2020 à Abu Dhabi). Soit le record de l’année.

Les Grands Prix les plus vus auront été : Bahreïn (84,5 millions), et notamment Silverstone (79,5 millions), Monza (80,4 millions) et Sao Paulo (82,1 millions). Trois Grands Prix avec des qualifications sprint : cela réjouit bien sûr la FOM !

L’audience moyenne par Grand Prix s’élève à 70,3 millions de personnes. Il s’agit d’une baisse nette de 23 % par rapport à 2019 (91 millions). Mais d’une baisse à relativiser fortement : la F1 se déplace sur des chaînes payantes, et également de plus en plus de personnes regardent la F1 sur le numérique. Une baisse quantitative peut donc être aussi un succès qualitatif - surtout en voyant les autres chiffres sur le digital.

Le nombre de téléspectateurs uniques a lui d’ailleurs progressé de 3 % pour s’établir à 445 millions de personnes.

La géographie de l’audience de la F1

Si l’on passe des chiffres globaux aux chiffres régionaux, sans surprise, les Pays-Bas affichent une croissance record grâce à Max Verstappen : + 81 % à la TV.

Les USA, marché prioritaire, progressent de 58 %... la FOM pouvant se féliciter d’avoir lancé la série Netflix.

La France (+ 48%), l’Italie (+ 40 %), le Royaume-Uni (+ 39 %) affichent aussi une grosse progression.

En termes de téléspectateurs uniques, le marché le plus important est la Chine (70,8 millions de téléspectateurs uniques en 2021, +13 % par rapport à 2020), avec des progressions très fortes en Espagne grâce à Fernando Alonso (+272 %), en Russie (+129 %) grâce à Nikita Mazepin et aux États-Unis (+53 %).

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos