Formule 1

Arrêts aux stands : Red Bull va protester auprès de la FIA

Une règle difficile à appliquer selon Horner et Marko

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 juin 2021 - 10:37
Arrêts aux stands : Red Bull va (...)

La nouvelle règle visant à ralentir les arrêts aux stands pour la sécurité ne plait pas à Red Bull. Le directeur de l’équipe, Christian Horner, est agacé que la FIA ait validé ces modifications, dont Mercedes F1 a révélé être l’instigateur, et s’inquiète des futures mesures prises.

"Où ça va s’arrêter ?" s’interroge Horner. "Ils sont concentrés sur nous car nous sommes rapides, mais j’attends la prochaine directive maintenant, peut-être qu’ils me diront quand je peux utiliser les toilettes."

Red Bull est la meilleure équipe dans les arrêts aux stands et le Britannique réfute que son team soit le meilleur parce qu’il s’appuie sur le système automatisé de capteurs pour relâcher la voiture.

"Ce n’est pas dû au système automatique, c’est grâce à nos gars. Ils s’entraînent, encore et encore. Avec cette nouvelle règle, nous devons garder la voiture un petit moment, mais comment vous déterminez ça ? Nous ne sommes pas du tout contents. C’est un peu typique de la F1, très frustrant."

Il n’est pas étonné que Mercedes ait voulu attaquer Red Bull sur ce point spécifique : "Ils ont beaucoup fait attention à nos arrêts. Quand vous êtes rapides, vos rivaux essaieront toujours de vous ralentir, quoi qu’il se passe. Cela fait partie du business dans lequel nous sommes, mais c’est frustrant."

Helmut Marko, le conseiller Red Bull, juge que Mercedes veut battre son équipe sur le plan politique parce qu’elle ne parvient pas à faire mieux lors de ses pit stops et y perd du temps pendant les courses.

"Mercedes a vu qu’ils ne peuvent pas égaler nos chronos donc ils utilisent les règles à la place. Je trouve ça totalement incorrect" assène Marko. "D’abord parce que ça fait partie du spectacle. Beaucoup de spectateurs se demandent ’vont-ils y arriver en moins ou en plus de deux secondes ?’"

"Et parfois, c’est décisif pour la course. L’argument de la sécurité ne fonctionne pas du tout. Et la manière dont on doit vérifier que tout a bien été fait reste un mystère total pour nous."

Horner prévient que Red Bull n’a pas dit son dernier mot sur le sujet : "Bien sûr que nous allons questionner cela. La sécurité des arrêts est importante, mais c’est un système manuel que contrôlent les mécaniciens. Donc la seule chose qui serait faite serait de les arrêter artificiellement pendant deux dixièmes pour l’une ou l’autre raison."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less