Alonso ’préférerait avoir un nouvel aileron plutôt que 3 ans de moins’

L’Espagnol se considère ’aussi bon qu’à 25 ou 30 ans’

Recherche

Par Paul Gombeaud

19 mai 2022 - 16:08
Alonso 'préférerait avoir un (...)

Si Fernando Alonso fêtera ses 41 ans fin Juillet, il n’entend pas pour autant quitter la Formule 1 de sitôt et se voit même rester encore deux ou trois ans comme il l’a dit récemment.

Et le double champion du monde est formel : "L’âge n’est pas un facteur important dans le sport automobile. Dans les autres sports c’est différent. Vous dépendez de votre condition physique et de ce genre de choses, mais en sport automobile je préférais avoir un nouvel aileron avant ou arrière que trois ans de moins."

"Ces deux années en dehors de la discipline m’ont permis de prendre un nouveau départ sur le plan mental, et je suis très heureux de travailler sur ma condition physique en préparant les courses. Je suis aussi bon que lorsque j’avais 25 ou 30 ans."

Si Alonso a en effet montré à plusieurs reprises qu’il avait toujours une très belle pointe de vitesse depuis l’année dernière, après avoir par exemple offert une résistance d’anthologie à Lewis Hamilton en Hongrie ou être monté sur le podium au Qatar, il reste sur une course plus mitigée à Miami.

L’Espagnol se battait pour les points en Floride, mais il accrochait l’AlphaTauri de Pierre Gasly en tentant une manœuvre de dépassement trop optimiste. Une telle erreur ne serait peut-être pas arrivée il y a 10 ans, et Alonso ne semble pas le nier.

"Ca pourrait être une observation juste. Lorsque vous vous battez pour le championnat, vous avez un sixième sens qui vous pousse à faire plus attention."

"Quand vous luttez pour une septième ou une huitième place, parfois vous tentez quelque chose de différent et de plus risqué."

"Lorsque vous devez chercher le moindre millième de seconde dans chaque virage et que les circonstances de la course ne vont pas forcément en votre faveur, vous n’avez alors pas le package vous permettant de piloter à 99% de vos capacités."

"Peut-être que vous êtes alors plus enclin à faire des erreurs. Mais je ne pense pas en avoir commis beaucoup jusqu’ici, et à Miami les circonstances n’ont pas aidé."

"En termes de vitesse, je serais probablement plus heureux d’ici quelques courses mais nous travaillons là-dessus."

Le pilote Alpine évoque ici des améliorations à venir sur son A522 qui devraient lui permettre d’être plus à l’aise derrière le volant.

"Nous sommes en train d’améliorer certaines choses. Je ne suis pas encore complètement à l’aise avec les procédures du départ, et parfois je fais des erreurs."

"Il y a certains aspects que je peux améliorer de moi-même, et d’autres sur lesquels je dois travailler avec l’équipe et qui m’aideront à retrouver mes meilleures sensations."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos