Formule 1

Alfa Romeo part sur de meilleures bases à Monaco

La C38 retrouve un meilleur niveau qu’en Espagne

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 mai 2019 - 20:28
Alfa Romeo part sur de meilleures (...)

Alfa Romeo a mieux débuté à Monaco qu’elle n’avait terminé à Barcelone, avec un bon rythme ayant permis à Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi d’être dans le top 10 durant la deuxième séance. Le directeur de l’équipe, Fred Vasseur, ne cache pas sa satisfaction.

"C’est bien de commencer à Monaco avec deux séances d’essais libres, car le temps de piste est essentiel pour renforcer la confiance sur de cette piste" explique-t-il. "Nous sommes satisfaits du travail que nous avons accompli aujourd’hui, mais nous ne nous laissons pas emporter. Trouver des performances supplémentaires est crucial si nous voulons viser deux places en Q3, ce qui est notre objectif."

Giovinazzi, qui pilotait pour la première fois une F1 à Monaco, se montre optimiste, surtout en ayant enfin eu deux séances sans encombres : "Je suis heureux du travail accompli. La première fois en F1 à Monaco peut être un peu intimidante, mais j’ai rapidement pris le rythme et j’ai pu profiter des séances. Il n’y a pas grand-chose entre toutes les équipes, donc nous devrons faire encore mieux ce soir pour rester dans le top 10."

Du côté de Kimi Räikkönen, la satisfaction est présente, même si l’enthousiasme est loin d’être débordant du côté du Finlandais : "Je ne suis pas mécontent de ces deux premières séances d’essais. C’était mieux que prévu, mais nous avons encore du travail pour tirer le meilleur de la voiture."

Visiblement peu inspiré par la réponse laconique du Finlandais, le service presse d’Alfa Romeo nous a fourni le communiqué avec une annotation : "Trois citations, un questionnaire à choix multiples. Que pensez-vous que Kimi ait VRAIMENT dit après les essais aujourd’hui ?"

Option A
"J’attendais avec impatience les séances d’aujourd’hui depuis le moment où je me suis réveillé. C’est le début de mon 300e week-end de course en Formule 1 et je veux savourer chaque instant, me souvenir de chaque visage. Quand je suis arrivé au garage et que je me suis assis dans ma voiture, j’ai lutté pour contenir mes émotions. Mon ingénieur de course, Julian, a dû me rappeler que c’est une course comme les autres et me concentrer sur mon travail, mais je pense que j’ai peut-être versé une larme ou deux quand je suis sorti du garage."

Option B
"Je ne suis pas mécontent de ces deux premières séances d’essais. C’était mieux que prévu, mais nous avons encore du travail pour tirer le meilleur de la voiture."*

Option C
"Bwoah."

*Nous avons jugé que cette déclaration était la plus à même d’être la réponse d’un Kimi toujours peu bavard

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less