Albon et Williams F1 n’étaient pas loin du top 10 à Austin

Latifi pénalisé pour avoir accroché Schumacher

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 octobre 2022 - 00:30
Albon et Williams F1 n'étaient (...)

Grâce à une course agitée marquée par deux apparitions de la voiture de sécurité, Alex Albon a pu se frayer un chemin jusqu’au top 10 provisoire du Grand Prix des Etats-Unis avant de logiquement reculer dans la hiérarchie.

Finalement 12e de l’épreuve, le pilote Williams F1 n’avait aucun regret alors qu’il ne s’attendait pas à lutter pour les points à Austin.

"Nous nous sommes bien battus aujourd’hui et avons donné tout ce que nous avions," a déclaré le pilote thïlandais.

"C’était un départ difficile car je bloquais mes roues au virage 1, j’ai donc dû gérer de grosses vibrations lors des dix premiers tours et m’arrêter plus tôt que prévu pour chausser de nouveaux pneus. C’est dommage, je pense que nous n’avions pas le rythme pour jouer les points aujourd’hui mais nous étions très proches."

"Les conditions étaient difficiles en piste et nous avons été agressifs avec la stratégie, j’essayais de reproduire ce qui s’était passé à Spa en gérant dégradation des pneus, mais celle-ci s’est finalement révélée être trop élevée. Les points n’étaient pas accessibles mais nous avons su nous créer une opportunité."

Latifi estime que sa pénalité est "justifiée"

Nicholas Latifi était comme souvent plus en retrait durant la course, et s’est davantage distingué par un tête-à-queue en début d’épreuve et surtout un accrochage avec Mick Schumacher, qui lui a valu une pénalité de 5 secondes et deux points sur son permis de pilote.

"La voiture était plus compétitive qu’attendu aujourd’hui, mais c’était malgré tout des conditions difficiles pour piloter," a indiqué le Canadien, 17e au drapeau à damiers.

"J’ai commis une erreur en début de course en faisant un tête-à-queue, je me suis fait piéger par l’équilibre dans les virages rapides. Je n’étais pas parvenu à faire le moindre relais avec beaucoup d’essence et j’explorais donc au fur et à mesure."

"Nous sommes parvenus à remonter grâce à la voiture de sécurité mais je me battais avec des voitures bien plus rapides, ce qui a été préjudiciable pour ma course mais bénéfique pour l’équipe."

"La pénalité que j’ai reçue était justifiée et je n’ai rien à redire. Ce n’était pas intentionnel car j’ai essayé de freiner aussi tard que possible, mais j’ai bloqué mes roues et je n’ai pas pu tourner la voiture."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos