Albon en F1 : objectif, devenir un autre Russell ?

Il se confie sur ses ambitions en F1

Recherche

Par Alexandre C.

28 juin 2022 - 14:08
Albon en F1 : objectif, devenir un (...)

Alexander Albon est de nationalité thaïlandaise, mais c’est comme un deuxième Grand Prix à domicile qu’il va disputer ce week-end à Silverstone.

C’est sur cette double appartenance en premier lieu que s’est confié le pilote Williams pour Crash.

Y aura-t-il comme un quatrième pilote anglais ce week-end, après Lando Norris, Lewis Hamilton et George Russell ?

« Je me considère toujours comme Thaïlandais, à vrai dire. Ma mère est thaïlandaise et j’ai passé beaucoup de temps en Thaïlande quand j’étais enfant. »

« Il y a une partie de moi qui se sent aussi britannique. S’il y avait un moyen d’avoir une licence avec une double nationalité, comme c’est le cas pour un passeport, je le ferais. Mais malheureusement, cela ne fonctionne pas comme ça. »

« Je dirais que c’est une deuxième course à domicile. C’est autant une course à domicile que Singapour. »

Albon dans les bottes de Russell

Au contraire cependant de ses deux presque compatriotes de Mercedes, George Russell et Lewis Hamilton, Alexander Albon ne dispose pas pour le moment d’une voiture capable d’être titrée à moyen terme.

Pourtant, le pilote Williams n’a bien sûr pas mis son rêve d’être champion de côté.

« Je veux dire que c’est toujours le plan, vous devez rêver grand. Ce n’est pas un secret le prochain objectif est d’être champion du monde de F1 pour chaque pilote, une fois qu’il est arrivé en F1. Vous devez y croire, sinon il n’y a aucun intérêt à courir. »

« Bien sûr, George semble avoir fait ce grand premier pas en avant. Lando aussi, et il fait un travail incroyable. »

« Nous devrons être un peu plus rapides pour nous battre pour le championnat, mais pour l’instant je suis vraiment content de ma situation. Cela pourrait prendre un peu plus de temps, mais c’est le plan. »

Après un an sur le banc de touche, passé à affiner ses compétences techniques dans le simulateur Red Bull à Milton Keynes, Alexander Albon a fait forte impression depuis le début d’année.

Selon son ami et ancien rival en formules de promotion George Russell, le Thaïlandais a consolidé, cimenté même, sa position en F1. Est-ce aussi son sentiment ?

« Je crois que ça se passe très bien et je veux rester, c’est mon objectif. »

« La saison a très bien commencé. En tant qu’équipe, nous n’avons pas nécessairement été là où nous voulions être, mais nous avons tiré le meilleur parti de nos opportunités pour marquer des points lorsque cela ne semblait pas possible. »

« On avait un peu l’impression que c’était une année de rédemption en un sens, c’est comme ça que je voulais que ça se passe. »

« Je veux prouver aux gens ce que je peux faire. Jusqu’à présent, du moins, il est évident que nous sommes encore très tôt dans la saison, mais tout se passe très bien. Je n’ai vraiment pas à me plaindre. »

Alexander Albon faisait presque jeu égal avec George Russell en formules juniors : quand on voit le niveau aujourd’hui de George face à Lewis Hamilton chez Mercedes, cela rend bien sûr Alexander Albon optimiste.

« Je ne veux pas paraître arrogant, mais j’ai l’impression d’avoir toujours été un bon pilote, ça ne vient pas de rien. »

« George et moi nous battions pour des championnats ensemble dans des formules juniors et j’ai toujours pensé que, si on me donnait la bonne opportunité, je pourrais montrer ce que je sais faire. »

« Bien sûr, 2020 n’a pas été l’année la plus extraordinaire, mais ce n’était pas une année facile en termes d’expérience que j’avais ou de confiance dans la voiture que j’avais. »

« Avec l’année qui vient de s’écouler, j’ai l’impression d’avoir mûri et d’avoir acquis une expérience qui me permet d’être un meilleur pilote qu’avant. »

« J’ai l’impression que cette année s’est déroulée, jusqu’à présent, mieux que je ne l’avais prévu. J’espère que je vais continuer à m’améliorer à mesure que l’alchimie entre moi et l’équipe se renforce. »

Pour gagner, encore faut-il avoir une voiture gagnante... Alexander Albon se voit-il donc ailleurs que chez Williams tout bientôt ?

« Je me vois comme un pilote Williams. Mon travail consiste à tirer le maximum de la voiture et à la développer de la meilleure façon possible, afin que nous nous battions plus régulièrement pour les points et que nous progressions dans le championnat. »

« C’est vraiment comme ça que je vois les choses. Bien sûr, il se passe des choses autour de vous, mais ce qui compte, c’est ce que vous faites maintenant, et c’est ce que je fais. Mon objectif est de faire le meilleur travail possible. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos