Abu Dhabi : La FIA était bien au courant des propos de Wheatley à Masi

Ses conversations radio avec Red Bull sont scrutées de près

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 février 2022 - 16:17
Abu Dhabi : La FIA était bien au (...)

Tempête sur les réseaux sociaux ! Une conversation radio entre entre le directeur de course Michael Masi et Jonathan Wheatley, le directeur sportif de Red Bull, à Abu Dhabi a été diffusée.

Elle pouvait déjà être écoutée sur une vidéo publiée par la Formule 1 le 16 Décembre dernier, mais elle semble être passé inaperçue au milieu de la tempête médiatique.

La FIA confirme qu’elle étudie bien ces discussions radio d’Abu Dhabi, notamment celles entre Masi et Wheatley.

Ce dernier a été entendu en train de suggérer à Masi quoi faire concernant les retardataires intercalés entre Lewis Hamilton et Max Verstappen. Le pilote néerlandais était alors chaussé de pneus neufs et avait un énorme avantage en cas de relance de course.

Ce qu’a dit Wheatley à Masi : "Ces voitures à un tour, vous n’avez pas besoin d’attendre qu’elles aient recollé au reste du peloton. Vous avez seulement besoin de les laisser se dédoubler et nous aurons alors une course automobile," ce à quoi le directeur de course a répondu : "Compris."

Christian Horner avait lui aussi eu un mot pour Masi : "Pourquoi ne laisse-t-on pas ces voitures s’effacer ? Nous n’avons besoin que d’un seul tour de course."

Après le Grand Prix, le directeur de Mercedes F1 Toto Wolff s’était insurgé de la décision prise par Masi, disant à celui-ci que ce n’était "pas juste." L’Australien avait alors répondu : "Toto, ça s’appelle une course automobile, OK ?"

L’impression donnée est en tout cas que Masi a réagi sous influence de Red Bull en reprenant les mots de Wheatley, ’motor race’ en anglais et non ’race’ tout court, ce qui a clairement désavantagé Hamilton et Mercedes.

La FIA est en tout cas consciente du problème posé par cette discussion, un porte-parole ayant déclaré : "Nous en sommes conscients et cela fait partie de l’enquête."

Comme annoncé précédemment, les conclusions de cette analyse détaillée seront présentées lors de la réunion de la Commission F1 à Londres le 14 février après une discussion ouverte avec tous les pilotes de F1 (à venir, ndlr), puis devront finalement être approuvées lors de la réunion du Conseil mondial du sport automobile le 18 mars à Bahreïn, sous l’autorité du président de la FIA Mohammed Ben Sulayem.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos