Formule 1

Sainz : ’Il n’y a pas de pression’ à être le seul Espagnol en F1

Il veut rendre ses compatriotes fiers

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 décembre 2018 - 11:37
Sainz : 'Il n'y a pas de pression' à (...)

Pour la première fois depuis 2002, Fernando Alonso ne sera plus sur la grille de départ de la Formule 1 en 2019, et cela laisse Carlos Sainz comme seul représentant de l’Espagne. Conscient de la pression populaire qui l’attend, il assure convertir cela en quelque chose de positif et ne s’inquiète pas des attentes qui seront derrière lui l’année prochaine dans son pays.

"Il n’y a pas de pression supplémentaire à cause de cela, principalement parce qu’en tant que pilote, on ne ressent jamais la pression du public ou des attentes de notre pays. On trouve toujours cela positif" a assuré l’Espagnol. "Pour moi, le fait que tout le monde regarde la Formule 1 l’année prochaine en Espagne pour me voir courir est une grande fierté. C’est quelque chose que j’attends avec impatience."

"Et quand on monte dans la voiture, on n’y pense pas. On veut juste gagner. Je veux gagner un jour en Formule 1, et comme je veux gagner, tout le monde est avec moi, mais il ne sert à rien de me mettre la pression car le premier qui veut gagner, c’est moi. Je pense que Fernando va nous manquer. Je lui souhaite le meilleur dans les catégories où il ira, et je suis sûr que partout où il ira, il montrera qu’il est l’un des meilleurs pilotes du monde."

Les deux hommes n’ont pas encore échangé au sujet de ce qui attend Sainz chez McLaren (photo), mais il compte bien passer du temps avec son aîné cet hiver : "Je n’ai pas encore eu cette chance. Il est surement le mec le plus occupé sur Terre ! Mais j’espère vraiment pouvoir m’asseoir avec lui un jour et discuter de McLaren, lui poser des questions, et discuter aussi en tant qu’amis pour savoir quels sont ses plans. Je ne vous en dirai rien, bien sûr, mais je le saurai."

McLaren

expand_less