Formule 1

Sacré en GP3, Hubert a tapé dans l’oeil de Renault F1

Une saison en Formule 2 l’an prochain ?

Recherche

Par Olivier Ferret

18 décembre 2018 - 14:41
Sacré en GP3, Hubert a tapé dans (...)

Anthoine Hubert est un pilote français de 22 ans qui n’a pas déçu cette année : il a remporté le championnat GP3 dès sa 1ère saison, avec ART Grand Prix.

C’est seulement en mai dernier qu’Anthoine Hubert a rejoint le programme de Pilotes Affiliés mis en place par Renault juste avant de lancer sa saison en GP3 Series à Barcelone. Et six mois plus tard, le Français a été sacré dans cette même catégorie.

Présent sur huit des neuf podiums le samedi, Anthoine a fait de la régularité sa marque de fabrique. Les choses avaient bien commencé en terminant deuxième à deux reprises à Barcelone avant d’hériter sur tapis vert de sa première victoire à domicile au Circuit Paul Ricard en juin. Après un week-end frustrant où ses concurrents ont repris du terrain au Red Bull Ring, Anthoine a rebondi dès la semaine suivante en s’imposant pour la première fois en piste. S’en sont suivis cinq podiums consécutifs en Hongrie, à Spa et à Monza.

Troisième et quatrième en Russie, Anthoine a alors fait un premier pas vers le titre qu’il a définitivement scellé avec sa troisième place à l’issue de la première manche disputée à Abu Dhabi, théâtre de la finale du championnat.

"Nous avons ramené la coupe à la maison ! Nous n’avions qu’un objectif cette année et je peux désormais crier haut et fort que je suis le Champion GP3 Series 2018 !" explique Anthoine Hubert aujourd’hui.

"C’est vraiment incroyable après y avoir consacré autant d’efforts. Nous avons connu un excellent week-end à Abu Dhabi. Nous avions le titre en tête, donc nous ne savions que nous n’avions pas besoin de tenter le diable ou d’attaquer trop fort… Il fallait juste rester propre."

"C’était une saison incroyable. Je tiens bien sûr à remercier mon équipe, ART Grand Prix, pour le travail qu’ils ont accompli, et Renault F1 pour cette première année de soutien. Cela m’a véritablement aidé à grandir et je suis sûr d’apprendre encore plus à leurs côtés à l’avenir. L’objectif est désormais de passer en F2 et j’y travaille."

Renault n’a pas encore annoncé ses plans pour ses jeunes en 2019 mais nul doute qu’Anthoine aura le soutien nécessaire de la part du constructeur français.

Renault F1

expand_less