Formule 1

La Ferrari F10 prête pour les essais

Tout le monde veut revenir en piste

Recherche

Par Marie-Lyse Trebuc

31 janvier 2010 - 19:23
La Ferrari F10 prête pour les essais

C’est un mois crucial qui commence pour la Formule 1 demain à Valencia. Les équipes ont jusqu’à quinze jours d’essais au cours des quatre prochaines semaines. Au vu des conditions météo, l’Espagne est une destination de choix pour ces essais de F1 !

Après Valencia ils se rendront à Jerez de la Frontera pour huit jours tandis que les quatre derniers jours d’essais auront lieu à Barcelone du 25 au 28 février. Les règles autorisent l’utilisation d’une seule voiture par jour et un total de quinze mille kilomètres jusqu’au 31 décembre 2010.

« Nous avons moins de temps cette année pour nous préparer avant le début du championnat, mais l’objectif est d’atteindre les mêmes niveaux de préparation que par le passé » explique le Chef de l’Ingénierie Chris Dyer. « C’est pourquoi nous avons plus utilisé les bancs d’essais dynamique et statique au cours de ces dernières semaines, pour réduire les risques de pépins qui arrivent généralement lors des premiers kilomètres sur une nouvelle voiture. Voilà comment on essaie de se concentrer davantage sur l’évolution des performances et l’analyse des deux principales inconnues de cette année : comment les nouveaux pneus vont travailler et comment la voiture fonctionne avec le plein d’essence. » poursuit-il.

"Évidemment, ces deux choses sont liées" a expliqué l’Australien avant de poursuivre : "nous avons besoin de comprendre comment la voiture fonctionne en comparant les données avec celles du passé. Cela signifie que nous roulons avec des charges de carburant auxquelles nous sommes habitués, mais nous avons également besoin de voir ce qui se passe avec un réservoir plein. Il sera difficile de mettre en place un programme complet pour une journée de test ».

"Il y aura des fois où la voiture aura vingt kilos d’essence à bord et d’autres où il y en aura cent cinquante. De toute évidence avec ces changements, il sera plus difficile pour les médias et les spectateurs d’interpréter les résultats : les classements vont changer au jour le jour, basés sur des programmes différents selon les équipes. "

Les tests sont une occasion pour préparer les personnes qui travaillent sur la voiture. "Il y aura beaucoup de travail tous les jours pour régler la voiture, mais nous devons veiller à ce que les mécaniciens qui travailleront avec les deux pilotes pendant les courses, puissent acquérir les connaissances nécessaires à propos des F1 en piste, pour être prêts pour Bahreïn, » dit-il. "Nous devons aussi travailler sur les arrêts aux stands car le temps d’un arrêt sera déterminé par notre rapidité à changer les pneus. L’année dernière nous devions faire le plein et nous avions donc un peu plus de temps pour changer les pneus."

Après trois mois d’abstinence tout le monde veut revenir en piste, non seulement les pilotes, mais aussi les techniciens. Et Chris Dyer de confirmer : "c’est vrai, j’ai réellement envie de me mettre au travail, suivre l’amélioration de la monoplace et me préparer pour les courses. Je pense qu’il en va de même pour tous mes collègues. Dans une équipe de Formule 1 vous avez plusieurs échelles de temps : pour beaucoup d’entre nous, comme moi, qui sommes en F1 depuis une longue période, la saison 2010 va commencer demain, tandis que pour les designers, qui ont travaillé sur la nouvelle voiture depuis pas mal de temps, le travail touche à sa fin. Mais dans plusieurs mois, ils commenceront à penser à 2011."

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less