Formule 1

Interview de Bob Bell

Le directeur général de Renault F1

Recherche

Par D. Thys

31 janvier 2010 - 19:15
Interview de Bob Bell

Entretien avec Bob Bell, le directeur général du Renault F1 Team.

Bob, l’équipe se prépare à attaquer un nouveau challenge. Parlez-nous de votre nouveau rôle au sein de l’organisation...

En tant que Directeur Général, ma mission se concentre sur la gestion quotidienne de l’usine d’Enstone. Nous avons hâte d’attaquer un nouveau challenge en 2010 puis dans les années à venir. La manière dont l’équipe est structurée aujourd’hui nous permet de mettre tous les atouts nécessaires au succès de notre côté.

Sur quels domaines l’équipe s’est-elle penchée afin d’améliorer la performance ?

Les soucis que nous avons connus avec la R29 étaient fondamentalement liés à l’aérodynamique : nous manquions d’appui par rapport à nos concurrents. Pour rectifier cela, nous venons de moderniser notre soufflerie et nous continuons à faire de bons progrès avec nos outils CFD.

Nous sommes conscients du fait qu’il nous faut rattraper le déficit de performance que nous avions par rapport à nos concurrents en fin de la saison dernière. Aujourd’hui, nous avons atteint et souvent dépassé nos objectifs 2010 en soufflerie. Je suis donc optimiste et je pense que la R30 sera rapide dès le départ. Nous ne devrions pas avoir besoin de passer une année supplémentaire à tenter de rattraper nos concurrents.

Robert Kubica rejoint Renault cette année, qu’apporte-t-il à l’équipe ?

Robert apporte une dynamique au sein de l’équipe au moment où nous abordons une nouvelle ère. Il est très motivé et a envie de gagner. Ce nouvel élan est réellement positif, il va nous aider à aller de l’avant. Je me souviens lorsque Fernando était arrivé, nous avions tout de suite remarqué qu’il était excellent.

Je ressens la même chose avec Robert, surtout lorsque je vois ce qu’il a déjà accompli. Il n’est pas encore champion du monde, mais je n’ai aucun doute quant à son potentiel de suivre les pas de Fernando et de devenir champion. Avec Renault, j’espère.

Comment voyez-vous ce début de championnat et qu’espérez-vous pour Renault en 2010 ?

Par rapport à 2009, lorsque tout le monde repartait d’une feuille blanche, nous avons une meilleure idée du rapport de forces. Dans ce sens, il est donc plus facile de nous fixer des objectifs aujourd’hui et nous battre dans la partie supérieure de la hiérarchie en début de saison. De plus, nous sommes désormais en possession de bonnes ressources pour envisager un solide développement durant la saison.

La modernisation de la soufflerie nous permettra également de bénéficier de nouveautés assez rapidement. Si tout se passe bien, nous pouvons espérer finir la saison en étant en position de nous battre pour des podiums et être des candidas solides au championnat 2011.

keyboard_arrow_left

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less