Formule 1

Haas a signé avec Rich Energy le plus gros contrat de son histoire

Changement de livrée à prévoir l’an prochain

Recherche

Par Valentin Vilnius

28 octobre 2018 - 17:44
Haas a signé avec Rich Energy le (...)

Haas continue sa croissance : après avoir signé des performances solides cette saison, l’écurie américaine a attiré Rich Energy, qui deviendra son nouveau sponsor titre.

L’entreprise avait tenté de racheter Force India ces derniers mois, mais la crédibilité de cette offre avait été remise en question. Peu refroidi par cette expérience, Günther Steiner fait aujourd’hui toute confiance à son nouveau partenaire.

« C’est notre plus gros contrat jusqu’à présent. Cela montre que nous faisons un travail reconnu par des gens hors de la F1, parce que lors de votre première année, c’est toujours difficile d’attirer des sponsors. »

« Tout d’abord, il faut faire vos preuves, ensuite, vous êtes contactés, mais pour des montants très faibles, parce qu’ils pensent que vous êtes bon marché. Nous avons dit non à ces approches. »

« Et nous avons juste trouvé un accord entre Rich Energy et nous. Nous avons commencé à parler avec eux, et ça s’est fait assez rapidement. »

Ce partenariat, qui représente en effet un tournant dans l’histoire de Haas, donne le sourire au directeur d’écurie.

« Nous sommes heureux de ce partenariat, bien sûr, c’est ce que nous recherchons. Et eux, ils ont une exposition médiatique, ils seront davantage connus. Ils vont grandir. »

« Cela fait trois ans maintenant que nous sommes en F1 et le nom de Haas F1 est bien établi aujourd’hui. Tout le monde sera d’accord avec cela, je pense. »

« Si un partenaire se présente avec assez d’argent pour qu’on fasse quelque chose ensemble, si cela nous donne des opportunités, alors pourquoi pas, puisque ça aidera l’équipe ? »

Haas changera de livrée dès l’an prochain pour se conformer aux couleurs de son nouveau partenaire, noir et or. Ces considérations esthétiques ont-elles aussi pesé dans la négociation ?

« Absolument » confirme Günther Steiner. « Il faut y penser. Mais c’est la décision de Gene Haas au bout du compte qui prime sur l’aspect de la voiture, et pour le futur. »

expand_less