Formule 1

Domenicali : Schumacher n’a jamais critiqué publiquement l’équipe

C’est comme cela qu’elle était acquise à sa cause

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 octobre 2018 - 18:36
Domenicali : Schumacher n'a jamais (...)

Stefano Domenicali (à gauche sur la photo) est devenu directeur de Ferrari en 2007, année du dernier titre pilotes de Ferrari, mais il était dans l’équipe depuis bien plus longtemps, et a notamment assisté de près à la domination de Michael Schumacher (à droite), dont il se rappelle encore la capacité à ne pas critiquer son équipe.

"Ce qui m’impressionnait, c’est qu’on ne l’entendait jamais dire un mot contre l’équipe" se souvient l’Italien. "Quand il a eu son gros accident à Silverstone, en 1999, quand il s’est cassé la jambe, le problème était qu’on n’avait pas fixé un joint dans le système de freinage, et donc qu’il n’y avait pas de pression."

"Mais Michael ne l’a jamais officiellement dit, il n’a jamais publiquement critiqué l’équipe. Quand vous faites partie d’un groupe, c’est quelque chose qui fait vraiment une différence. Les mécaniciens étaient totalement acquis à sa cause grâce à cette attitude."

Domenicali se souvient aussi des processus de réflexion de l’Allemand lorsqu’il cherchait à améliorer ses propres performances et celles de sa monoplace : "D’un point de vue professionnel, ce que j’ai appris de lui était ceci : ferme les yeux et essaie de faire revoir ta performance au ralenti, de manière à voir ce que chaque petite portion d’un tour peut donner en termes de gain."

"Il faisait ça et il était capable de travailler avec les ingénieurs et d’inventer des boutons pour donner des performances différentes, que ce soit au freinage, en entrée de virage, dans une courbe ou en sortie. Il avait cette capacité à fermer les yeux et à imaginer ce qu’il pouvait faire pour améliorer son niveau, tant dans sa qualité de pilote qu’en tant que partie de l’équipe. C’est ce que j’ai vu de plus impressionnant en travaillant avec lui."

expand_less