Formule 1

Alonso critique le bruit des V6 après avoir piloté une McLaren de 2013

Quelque chose de plus qui manque à la F1 contemporaine

Recherche

Par A. Combralier

2 décembre 2018 - 08:26
Alonso critique le bruit des V6 (...)

17 heures seulement après avoir dit « au revoir » à la F1, au terme du Grand Prix d’Abu Dhabi, Fernando Alonso était déjà remonté dans une McLaren. A l’occasion d’un événement promotionnel organisé avec Jimmie Johnson, la légende du NASCAR, l’Espagnol avait effectué quelques tours de piste à Bahreïn dans la McLaren de 2013.

Fernando Alonso dit alors avoir réalisé combien la différence sonore entre les V8 et les V6 turbo hybrides plaidait peu en faveur de la réglementation actuelle.

« Ce n’était pas prévu. J’étais supposé seulement conduire la NASCAR, mais il semblait raisonnable que je fasse un tour d’installation, juste pour m’assurer que le ressenti de la voiture était OK. »

« Je me suis trouvé dans le cockpit à 11 heures du matin, après avoir arrêté la F1 la veille. »

« C’était très amusant, même si à l’intérieur de la voiture, le bruit n’est pas si différent par rapport aux F1 que nous pilotons aujourd’hui. »

« Mais même de l’extérieur, c’était quelque chose de très, très spécial. Donc, en raison du son aujourd’hui, beaucoup d’action manque à la F1. »

Fernando Alonso rejoint ici, plus tardivement que Sebastian Vettel et Bernie Ecclestone, le rang des frondeurs aux unités de puissance actuelles, décriées non seulement pour leur bruit étouffé, mais encore pour leur coût budgétaire. Voici un facteur de plus qui a pesé dans la décision du double champion du monde.

Bien qu’il ait connu quatre saisons déplorables chez McLaren, Fernando Alonso assure quitter la F1 sans aigreur ou ressentiment.

« Il y a certaines choses en F1 qui vont me manquer, d’autres non, et je tenterai de retenir le positif. Ce seront des bons souvenirs. Toute cette aventure en F1 fut fantastique. »

« Depuis que je suis tout jeune, jusqu’à aujourd’hui, je me suis toujours battu, dans toutes les circonstances, dans n’importe quelle voiture. Et je pense que je ne m’attendais jamais à connaître autant de succès. »

Reverra-t-on bientôt Fernando Alonso sur la grille ? Certains parlent d’un retour dès 2020. Alonso s’en amuse…

« Je reviendrai peut-être un jour comme touriste, peut-être comme commentateur, et je profiterai de la F1 d’une différente manière. »

McLaren

expand_less