Formule 1

A la TV, un graphique montrera la probabilité d’un dépassement l’an prochain

Liberty Media va utiliser bien davantage l’I.A.

Recherche

Par Valentin Vilnius

30 novembre 2018 - 17:19

L’habillage graphique des retransmissions TV ne changera pas profondément l’an prochain, mais une petite nouveauté devrait être rapidement remarquée. Grâce à un programme d’Intelligence Artificielle, la « probabilité » qu’un dépassement survienne apparaîtra à l’écran pour informer les spectateurs… et faire monter le suspense.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a précisé que la FOM s’appuierait sur les technologies d’Amazon Web Services pour développer ce système.

Lorsque deux pilotes se battront, il sera donc possible de savoir si un dépassement sera probable à 20, 30 ou 60 %...

« La course roue-contre-roue est l’essence de ce sport » a précisé l’ancien ingénieur de Ferrari. « Maintenant, grâce à la technologie d’apprentissage automatique de l’I.A. et à l’usage en direct des données du Grand Prix et des données passées, nous pouvons prédire ce qui va arriver. Donc le graphique montrera ce qui arrivera en cette occasion, selon les attentes que nous pouvons avoir. »

« Ce qui est formidable, c’est que les équipes n’ont pas toutes ces données. Nous avons, de notre côté, les données des deux voitures [celle qui défend et celle qui tente de dépasser], donc nous pouvons faire cette comparaison. Cela n’a jamais été fait auparavant. »

Deux autres graphiques, utilisant les technologies d’Amazon, pourraient être encore proposés aux téléspectateurs. Par exemple, il serait envisageable de dévoiler le degré de surchauffe des pneus d’un pilote. Ces données étaient uniquement mises à disposition des équipes par le passé, précise Ross Brawn. Liberty Media poursuit ainsi sa politique d’ouverture et de transparence vers les fans.

« Nous pouvons regarder l’historique des pneus et voir comment ils ont fonctionné, et selon l’évolution de la course, l’I.A. pourra automatiquement nous aider à analyser comme il le faut la situation » poursuit Ross Brawn. « Nous pouvons apporter cette information aux fans et les aider à comprendre si tel pilote est en difficulté, ou s’il peut gérer la situation. Ce sont des données que les équipes ont toujours eues. Nous allons les mettre désormais à la disposition des fans et leur montrer ce qui se passe. »

L’I.A. d’Amazon servira également à donner plus d’information aux spectateurs sur l’évolution, en temps réel, des stratégies, explique Ross Brawn.

« Nous allons récolter toutes les données et donner aux fans un aperçu des stratégies, pour comprendre pourquoi un tel pilote s’est arrêté et pourquoi à tel moment. Est-ce que c’était le bon choix ? A l’écran, un graphique donnera aux fans une idée de la situation grâce à l’apprentissage automatique de l’I.A. »

A moyen terme, cette technologie devrait être déployée pour d’autres applications concrètes, à l’usage directement de la FIA et de la FOM pour améliorer le spectacle. Ainsi, selon les données, la FIA pourra juger que tel design de circuit est le plus performant pour le spectacle.

« Ce qui est vraiment excitant, c’est que nous allons pouvoir enquêter sur l’influence des circuits et des formats de Grand Prix sur la qualité du spectacle » se félicite Ross Brawn. « Pouvons-nous créer des circuits qui puissent permettre un meilleur spectacle et de meilleurs dépassements ? Pouvons-nous construire des modèles nous permettant d’y arriver ? Pouvons-nous changer le format d’un Grand Prix pour le rendre plus excitant, et moins prévisible ? »

« Par exemple, qu’est-ce qui arrivera si nous changeons la formation de la grille de départ – mettre les voitures côte à côte au lieu de les séparer ? Nous pensons que l’usage de l’apprentissage automatique d’Amazon Web Services nous permettra de répondre à tout cela. »

FOM (Liberty Media)

expand_less