Formule 1

2 points qui font du bien : Grosjean revient sur sa stratégie gagnante du Nürburgring

Il aime les circuits old-school comme Magny-Cours

Recherche

Par Alexandre C.

20 octobre 2020 - 13:50
2 points qui font du bien : Grosjean

C’est un Romain Grosjean revigoré qui se présentera sans doute à Portimao, ce week-end : car le Français a enfin ouvert son compteur points au Nürburgring, avec une probante 9e place obtenue au courage. Et pourtant, le pilote Haas était en durs usés au moment où tout le monde, après la période de voiture de sécurité, avait des tendres neufs ou de nouveaux médiums.

Il revient aujourd’hui sur cette stratégie particulière… qui a finalement payé.

« Nous avons décidé d’opter pour une stratégie différente de celle de la plupart des pilotes. Le premier relais a été décisif pour nous : nous avons maintenu les pneus médiums en vie pendant 28 tours sans perdre trop de rythme. Nous avons très bien fait. Nous avons fait un pit-stop, passant d’un plan initial de deux arrêts à une course avec un seul arrêt, avec un deuxième relais en durs. Avant la course, nous ne pensions pas utiliser les pneus durs parce qu’ils étaient beaucoup trop durs pour nous. Mais en fait, ils ont très bien fonctionné, surtout avec l’air libre au début. Évidemment, le fait d’être derrière la voiture de sécurité allait toujours être un désavantage, surtout face aux pilotes derrière moi sur des pneus neufs, Hulkenberg et Gasly avaient par exemple des tendres neufs. Comme nous pouvions nous dédoubler, j’ai juste pu générer une température suffisante pour les pneus - ce qui n’a pas été trop mauvais au redémarrage. J’ai pu garder le reste des voitures derrière moi, à part deux pilotes. »

« Ce week-end sur deux jours fut en fait amusant - c’était une bonne préparation pour Imola. Dans la vie, varier les choses est bon, et je pense que ces week-ends sur deux jours sont assez excitants. Mais les week-ends sur trois jours sont aussi très bien, donc je pense qu’un mélange des deux pourrait être une bonne façon d’avancer à l’avenir. Il est évident que l’on reçoit moins d’informations, surtout pendant la course, parce que l’on n’a pas vraiment eu l’occasion d’essayer tous les pneus, et il faut donc faire preuve de créativité pendant la course. »

Romain Grosjean a prouvé de nouveau qu’il aimait le Nürburgring, un circuit old-school où il avait failli gagner avec Lotus...

« Je suis vraiment enthousiaste à propos de ces vieux circuits. C’est juste le caractère des circuits - les bordures sont différentes, l’angle des virages, les virages en dévers, l’ondulation. Je pense que toutes ces choses mises ensemble, c’est assez attrayant dans tous les circuits que j’aime vraiment. Normalement, ils ont beaucoup d’élévation, différents types de bordures. Magny Cours pourrait être très bien en Formule 1. C’est évidemment très difficile pour doubler là-bas, mais ce pourrait être un très beau circuit. Cette année, avec notre calendrier, je pense que nous courons sur beaucoup de circuits différents qui sont vraiment bons. Je pense que nous couvrons vraiment la plupart des meilleurs circuits. »

Justement, la F1 se rend ce week-end sur un nouveau circuit, au Portugal. Quels sont les défis pour tout nouveau tracé au calendrier F1 ?

« Sur un nouveau circuit, je suppose que la chose la plus importante est d’abord de se familiariser avec le tracé. Bien sûr, il faut trouver les bons réglages de base, mais les garçons ont été très bons pour cela. Voir ce que dit la simulation en termes de vitesse dans les virages et de rapport de transmission - cela vous donne une première idée précise de la vitesse que vous allez atteindre dans les virages et vous aide à prendre de la vitesse le plus vite possible. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less