Motorsport

Résumé des deux jours d’essais LMS au Paul Ricard

Oreca et Strakka Racing en valeur

Recherche

Par Franck D.

8 mars 2010 - 21:03
Résumé des deux jours d’essais LMS au (...)

Ces deux jours de test constituaient la répétition générale avant le lancement de la saison et les essais ne pouvaient pas mieux se dérouler pour le Team ORECA Matmut puisque Soheil Ayari a réalisé le meilleur temps absolu avec son ORECA 01 – AIM et Olivier Panis le deuxième temps avec la Peugeot 908 HDi FAP.

Trois noms ont aussi fait sensation dans leur catégorie. Danny Watts s’est hissé en haut de la feuille des temps en LMP2, tandis que Stefan Mücke a dominé le GT1, imité par Richard Westbrook en GT2.

Les conditions météorologiques sont restées difficiles au cours des deux journées d’essais, le vent fort et les températures très basses affectant quelque peu le pilotage. Toutefois, aucun incident majeur n’est à déplorer sur une piste demeurée sèche jusqu’au bout.

ORECA MATMUT ET STRAKKA RACING BRILLENT

Les résultats d’essais sont réputés difficiles à décoder étant donné que la quantité de carburant embarquée ou les réglages utilisés par les écuries à un moment donné ne sont pas connus. Cependant, ils donnent quelques indications sur la hiérarchie future. Ainsi, malgré un problème moteur, Soheil Ayari, Didier André et Andy Meyrick ont fait un sans faute sur la piste, ce qui a permis à l’ORECA 01 – AIM de réaliser le meilleur temps, mais des signes montrent qu’ils devraient rencontrer une opposition féroce. Soheil Ayari a déclaré : « Nous avons bien travaillé. Nous avons passé de nombreux trains de pneus en revue et nous avons trouvé des choses intéressantes. La voiture est plus performante que l’an dernier et en plus, c’est toujours un plaisir d’être en haut de la feuille des temps ! »

L’écurie ORECA Matmut nourrit de grands espoirs avec la Peugeot 908 HDi FAP qui a été dévoilée il y a deux jours dans sa toute nouvelle livrée. La première journée d’Olivier Panis, Nicolas Lapierre et Loic Duval s’est révélée productive, le trio ayant été le plus assidu en piste et ayant placé sa monture en deuxième position. Pendant ce temps, l’équipe Rebellion Racing se concentre uniquement sur la catégorie LMP1 cette année avec deux Lola-Aston Martin et une impressionnante équipe de pilotes. Ses deux prototypes ont réalisé les troisième et quatrième temps tandis que Marco Andretti découvrait le circuit.

TEL PERE, TELS FILS !

Greg et Leo Mansell rejoignent un groupe de deuxième génération de pilotes prêts à reproduire la réussite de leurs pères. La famille Mansell n’a pas raté son entrée en piste avec le cinquième temps : le père et ses deux fils ont pu mener à bien leur programme de travail et se tiendront en embuscade pendant toute la saison.

Nous sommes désormais habitués à retrouver l’écurie Strakka Racing en haut de la feuille des temps après la pole inattendue de Barcelone l’an dernier. Mais cette fois, il s’agit de la catégorie LMP2 car l’écurie britannique a acquis un prototype Honda Performance Development. Si la voiture a un palmarès impressionnant outre-Atlantique, c’est la toute première fois qu’elle participe à un événement officiel en Europe. Au cours de ces deux derniers jours, Danny Watts s’est illustré avec le meilleur temps de la catégorie et la voiture a fait preuve de fiabilité, ce qui promet une compétition acharnée dans cette catégorie, notamment avec l’écurie Quifel-ASM, tenante du titre.

Bien que l’optimisme soit encore de mise dans le camp portugais, la saison devrait être plus disputée que l’année dernière pour Miguel Amaral et Olivier Pla qui n’a pu faire mieux que le deuxième temps, d’autant plus que l’écurie RML n’est pas loin derrière avec ses nouveaux pneus Dunlop.

Dans la catégorie des Formula Le Mans, les tests officiels ont vu les écuries Boutsen Energy Racing et DAMS faire jeu égal ou presque avant que l’équipe Hope Pole Vision Racing ne signe le meilleur temps. En cette journée internationale de la Femme, la jeune pilote française Corentine Quiniou a fait ses débuts sur une Formule Le Mans, mais n’a pu tirer le maximum de sa monture à cause d’un manque d’adhérence.

DU COTE DES GT

La catégorie GT1 était bien représentée ce weekend grâce aux trois Ford GT dont l’une – celle de Matech Competition- s’est engagée aux 1000 Km de Spa-Francorchamps en mai avec un équipage suisse 100% féminin !

La Saleen du Larbre Compétition n’est restée qu’une seule journée, mais s’est montrée apte à tenir le rythme.

Le duel entre Porsche et Ferrari a été passionnant et a tourné à l’avantage du constructeur allemand grâce à Prospeed Competition et Richard Westbrook. CRS Racing était très proche, Pierre Kaffer et sa Ferrari ayant amélioré leur temps dans le dernier tour.

Enfin, si la connaissance du circuit a sans doute aidé Jaime Melo et Gianmaria Bruni et la Ferrari F430 du l’écurie AF Corse, c’est sans problème qu’ils ont bouclé leur programme et réalisé le troisième temps. La bataille entre les GT2 est toujours féroce avec beaucoup de voitures capables de ramener le trophée à la maison. La saison à venir ne devrait pas décevoir les espoirs des fans de courses automobiles avec plusieurs voitures dans la même seconde.

Jean Alesi et Giancarlo Fisichella, de leur côté, ont connu des débuts concluants. Le pilote italien a affirmé au cours de la conférence de presse : « Je sais que j’ai beaucoup à apprendre car une GT est complètement différente d’une Formule 1, mais je suis ravi d’être ici pour un nouveau défi. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less