Motorsport

Présentation - Allemagne : La Nordschleife attend le WTCC de pied ferme

Les stars du WTCC affrontent le « Big One »

Recherche

Par Olivier Ferret

9 mai 2015 - 08:08
Présentation - Allemagne : La Nordschleif

Le circuit le plus difficile et le plus impressionnant de la planète attend de pied ferme les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. La semaine prochaine, les 170 virages de la Nürburgring Nordschleife accueilleront en effet pour la première fois l’action du WTCC !

Figurant en tête de des épreuves que tous les pilotes rêvent de remporter, le « Big One » promet d’être l’évènement majeur de la saison, mais surtout le théâtres des courses les plus difficiles de l’année.

Depuis les année 20, les légendes de la course tentent d’apposer leur nom au palmarès du circuit surnommé « l’Enfer Vert » en raison de la nature périlleuse de cette piste qui sillonne au travers du massif forestier de l’Eifel. Il est ainsi temps pour les pilotes du WTCC d’ouvrir une nouvelle page de l’Histoire du lieu qui n’avait plus accueilli de Championnat du Monde FIA depuis 1983.

Le record de la piste, de 6’11"13, établi cette année-là par Stefan Bellof au volant de sa Porsche 956, le fut sur une version de 20,81 kilomètres. Mais depuis, l’ajout de la portion empruntant la piste Grand Prix a porté son développement à 25,278 kilomètres. Une configuration sur laquelle se dérouleront les deux courses WTCC de 3 tours organisées en préambule de l’ ADAC Zurich 24h-Rennen.

Avec une météo imprévisible, des changements fréquents de conditions de piste et un fort dénivelé, la Nürburgring Nordschleife possède tous les ingrédients pour compliquer la tâche des pilotes.

Victorieux lors des trois premiers meetings 2015, le champion du monde en titre José María López sera comme toujours le pilote à battre au volant de sa Citroën C-Elysée. L’Argentin, qui souhaite marcher sur le traces de son illustre compatriote Juan Manuel Fangio en s’imposant sur le « Ring », a d’ores et déjà affiché ses prétentions en signant, en 8’38"028, le meilleur chrono des essais officiels du 28 avril.

Sébastien Loeb, son équipier et premier rival au classement, passa la majeure partie de ces tests dans les talons de López, et il estime désormais connaître la piste « par cœur », bien que n’y ayant disputé qu’une course en 2001. Le Chinois Ma Qing Hua et le Français Yvan Muller, complètent par ailleurs l’effectif Citroën en lice pour la victoire.

Honda débarque pour sa part sur le Nürburgring dans la foulée d’une victoire de Norbert Michelisz, qui a des origines allemandes et qui offrit à la Civic WTCC « new look » le plus beau des baptêmes en Hongrie lors du précédent meeting. Les pilotes officiels Tiago Monteiro et Gabriele Tarquini se sont pour leur part forgé une expérience de la Nordschleife en disputant plusieurs courses de séries d’endurance locales et tenteront de profiter de cette connaissance des lieux.

Le team LADA Sport Rosneft dut revoir sa formation et faire appel à Jaap van Lagen pour remplacer le Britannique James Thompson. Comme son équipier et ancien champion du monde Rob Huff, van Lagen peut être qualifié de spécialistes des lieux. Pour Huff, en revanche, la préparation pour cette étape allemande fut mouvementée, avec un accident survenu cette semaine lors de tests réalisés sur le Hungaroring. Sa Vesta TC1 a de ce fait subit de sérieux dégâts, mais le Britannique sera assurément prêt pour prendre le départ des deux courses WTCC, mais également de la course de 24 Heures qui suivra !

Enfin, les fans locaux devront surveiller les performances de Sabine Schmitz, qui pour la première fois affrontera au peloton du WTCC. Affectueusement surnommée Reine du Ring en raison de ses performances sur ce circuit, Schmitz prendra le volant d’une Chevrolet RML Cruze TC1 du team ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. Pour ses débuts avec la voiture lors des tests officiels, elle se classa 13e.

ZOOM SUR…

Mehdi Bennani : Sa Citroën C-Elysée ayant dû être réparée après le meeting marocain, Bennani participa aux essais officiels avec une Audi TT, l’objectif demeurant d’apprendre la piste.

Tom Chilton : Vainqueur de catégorie lors d’une récente apparition en VLN, Chilton est en pleine confiance, d’autant qu’il reste sur une solide prestation au Hungaroring.

Tom Coronel : Le fantasque hollandais reconnait que seuls Sabine Schmitz et Rob Huff connaissent mieux la Nordschleife que lui. Le pilote de l’une des deux Chevrolet du ROAL Motorsport espère donc en profiter.

Stefano D’Aste : Ancien équipier de Valentino Rossi durant sa précédente carrière sur deux roues, D’Aste a plaisanté en confiant avoir eu « trois attaques cardiaques en un tour » pour ses débuts sur la Nordschleife au mois de mars.

Grégoire Demoustier : De retour dans les points en Hongrie après un difficile week-end marocain, le débutant français en WTCC est né près de la frontière belge. Le Nürburgring est en quelque sorte son circuit à domicile.

John Filippi : Le jeune corse de 20 ans, malgré sa faible expérience de la piste, tentera de marquer le maximum de points.

Rickard Rydell : La participation de l’expérimenté suédois reste incertaine suite à une inflammation de la thyroïde.

Hugo Valente : Des problèmes de licence l’ont empêché de prendre part à des essais plus tôt dans la saison, mais il put faire plus ample connaissance avec la piste lors des tests officiels, fin avril.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less